Le Sénat américain a voté aujourd'hui à une large majorité pour passer outre un veto de Barack Obama, que le président avait mis contre une loi autorisant les victimes du 11 septembre à poursuivre l'Arabie saoudite.

Le Sénat a voté presque à l’unanimité pour faire passer ce texte, qui devrait à présent être également accepté sans problème par la Chambre des représentants.

Le président américain et de hauts responsables du Pentagone sont d’avis que le projet de loi pourrait mettre en risque les intérêts américains.

La législation est soutenue par les familles de près de 3.000 victimes de l’attentat du 11 septembre.

Sur les 19 pirates de l'air qui auraient perpétré les attaques, 15 étaient des ressortissants saoudiens et les preuves disponibles établissent que certains d'entre eux étaient liés à des responsables saoudiens de haut rang.

Washington pourrait maintenant se trouver devant le choix épineux «de devoir déclassifier des informations confidentielles ou de s'exposer à de lourdes condamnations», s'inquiète Ashton Carter, sans expliquer pourquoi une telle loi concernant l'Arabie saoudite  et les attentats terroristes du 11 septembre 2001, menace aussi directement les Etats-Unis. 

A lire: Notre interview avec Brandon Turbeville: 

Vous cherchez le siège de Daesh? Regarder les capitales occidentales au lieu du désert syrien