Les députés suisses ont approuvé à une courte majorité mardi l’interdiction de la Burqa, dans un pays où de nombreuses touristes du Moyen-Orient s’affichent complètement voilées.

Après le vote favorable du Conseil national, chambre basse du parlement, la proposition présentée par le parti majoritaire UDC (droite populiste) doit désormais obtenir l’aval de la chambre haute, le Conseil des Etats.

Parallèlement, l'interdiction de la burqa fait l'objet d'une initiative populaire fédérale, une spécificité du système politique suisse, qui pourrait déboucher sur un référendum si elle obtient les signatures nécessaires. 

L'interdiction de la burqa est un sujet qui préoccupe l'opinion publique en Suisse. Selon un sondage publié en août dernier par le journal Le Matin Dimanche, 71% des Suisses sont en faveur de l'interdiction.

La burqa est pour l'instant partout autorisée en Suisse, sauf dans le canton du Tessin (sud), l'un des 23 cantons composant le pays.

A lire: 

La femme musulmane porte le burkini pour tester la tolérance des gens, elle a été victime de violence