Le patriarche de l'Eglise orthodoxe russe Kirill a signé mardi une pétition appelant à l'interdiction de l'avortement, a annoncé l'Eglise dans un communiqué.

La formulation du texte, qui appelle à "la fin du meurtre légal des enfants avant leur naissance", a été entérinée par la Commission de l'Eglise orthodoxe sur la famille et la protection de la maternité et de l'enfance, précise-t-elle. La pétition "exige des amendements législatifs" pour interdire l'avortement chirurgical et médicamenteux, ainsi que la pilule du lendemain.

Cette prise de position semble être un durcissement de la position de l'Eglise orthodoxe russe sur cette question, puisqu'elle n'appelait jusqu'à présent qu'à interdire les avortements, réalisés dans les hôpitaux publics, sans nécessité médicale.

La démarche du Patriarche Kirill a été approuvée et soutenue par le leader spirituel de la communauté musulmane de Russie, le Grand Mufti et chef de l'administration spirituelle centrale des musulmans (TsDUM) Talgat Tajuddin qui a déclaré être prêt à signer le document, comme l'a indiqué l'agence RIA Novosti.

«Pour nous aussi Musulmans, [l'IVG] est un acte d'assassinat d'enfants. Je l'ai d'ailleurs rappelé lors des festivités de l'Aïd al-Adha», a déclaré le leader musulman.

A la question de savoir s'il serait prêt à signer le document, Talgat Tajuddin a répondu «Oui, sans aucun doute, comme tout croyant devrait le faire [...] notre pays n'est pas si immense par rapport au reste du monde, nous ne sommes que 145 millions d'habitants.»

Le Grand mufti a pari ailleurs rappelé que dans l'Islam, l'IVG n'était autorisée qu'en cas de problèmes médicaux graves pouvant porter atteinte à la vie de la mère et était proscrit dans tous les autres cas de figure qui constituent un meurtre d'enfant.

A lire: 

L’ambassadeur britannique en Arabie Saoudite, Simon Collis se convertit à l’Islam