Zeynab Alshelh dit que sa mère et elle ont été arrêtées par la population locale menaçant d'appeler la police malgré le fait que l'interdiction a été déjà annulée.

Une femme musulmane aurait été agressé verbalement sur une plage de la Côte d'Azur pour porter un burkini - en dépit d'une renverse de l'interdiction de maillots de bain islamiques(burkini).

Zeynab Alshelh, un étudiant en médecine de Sydney, a décidé de voler au pays après la décision de  30 villes françaises à interdir ces maillots de bain.Cette décision l'a mise ''en colère''.

Mme Alshelh a dit qu'elles ont été menacées par les gens baigneurs qui ont dit qu'ils allaient appeler la police si la famille n'a pas quitté la plage, tandis que d'autres ont fait des gestes de la main impolis, selon la chaîne de nouvelles australienne.

"Ils ne sont pas heureux avec nous d'être là, même si l'interdiction burkini a été annulée, les locaux étaient pas heureux" dit-elle.

"Il n'y a pas lien entre le terrorisme et le burkini et il n'yn a pas non plus un lien entre le terrorisme et l'islam", elle continue.

Le couple, qui a tenu des pancartes disant: «Que pensez-vous de mon burkini?» Et «Demandez-moi au sujet de mon burkini?", Encourager les gens à poser des questions et de réduire la stigmatisation autour d'elles.

Mais encore une fois, dit-elle, on leur a dit de partir.

Elle a dit: «Je voulais juste voir pour moi-même, je voulais voir ce qui se passe ici - pourquoi est-ce qui se passe - je veux parler aux filles qui ont vécu ce genre de choses".

A lire: 

Quand les allemands ne suportent pas une publicité invitant des allemandes à porter hijab