Après l’Australie, un autre pays membre de la coalition internationale a confirmé sa participation aux frappes contre l’armée syrienne.

Deux chasseurs F-16 des forces aériennes danoises ont participé aux frappes contre les positions de l’armée syrienne près de la ville de Deir ez-Zor qui ont fait 62 morts et environ 100 blessés parmi les soldats syriens, rapporte le service de presse des forces armées danoises.

Auparavant, l’Australie avait également déclaré que ses avions avaient participé à ces frappes.

Samedi, le ministère russe de la Défense a rapporté que l'aviation de la coalition internationale dirigée par les États-Unis avait effectué quatre frappes sur les positions des militaires syriens encerclés par les terroristes du groupe Daech près de la ville de Deir ez-Zor.

Le site d'information ABCNews a de son côté cité le ministère australien de la Défense qui confirme la présence d'un avion de combat australien au sein de la coalition qui a frappé Deir ez-Zour. 

Le communiqué du ministère australiens de la défense refuse de présenter un quelconque excuse au peuple ou au gouvernement syrien et se contente de dire que ses frappes sont intervenues dans le cadre de la coalition de lutte contre Daech. 

Lisez notre interview avec Brandon Turbeville: 

Vous cherchez le siège de Daesh? Regarder les capitales occidentales au lieu du désert syrien