L'incident s'est produit dans une école de Bourg-Léopold, dans le Limbourg. Le père d'un élève s'en est pris, verbalement et physiquement, à trois femmes d'origine turque, relate le journal flamand Het Laatste Nieuws. L'homme a été banni de l'établissement par la direction. "Nous ne tolérons pas le racisme".

Elif et Hilal, voisines dans la ville de Bourg-Léopold, se sont rendues ensemble à l'école "De Piramide" pour inscrire leurs enfants, Ilajda (10 ans) et Mohammed (6 ans). Dans la cour de récréation, les deux jeunes femmes ont été agressées par un homme, complètement hystérique.

« Il s’est mis à crier que nous devions parler néerlandais. Malgré le fait que nous parlons parfaitement néerlandais, nous étions en effet en train de discuter en turc. Pourquoi ? Parce que la sœur de ma voisine nous accompagnait, et comme elle vient de Liège, elle ne parle pas un mot de néerlandais. D’où notre choix de parler turc », raconte Elif à un journal local.

Ensuite il a crié à Hilal : ‘Retire ce chiffon de ta tête et si tu ne parles pas néerlandais, retourne en Turquie’

Puis l’agresseur en est venu aux mains en attrapant Emine, la fille de Hilal qui souffre d’un handicap au bras, par la gorge. Elle sera projetée au sol. Finalement, un employé de l’école viendra porter secours aux deux mamans musulmanes.

Un plainte a été déposée. L’établissement scolaire indique dores et déjà que l’agresseur ne pourra plus entrer dans l’école.

A lire: Un musulman a été viré pour avoir refusé de serrer la main avec des femmes de son entreprise