Le gouvernement a annoncé, mardi 23 août, que le port du voile islamique par les femmes musulmanes est désormais autorisé dans la Gendarmerie royale du Canada (GRC). Cette décision a été prise dans le but de « permettre aux membres féminins de confession musulmane de porter le hijab, si elles le désirent », mais surtout d’encourager de nouvelles vocations. Déjà, depuis le début des années 1990, la GRC permet à ses membres de confession sikh à porter le turban.

« Cette addition à l’uniforme » de la police montée a été décidée récemment par le commissaire de la Gendarmerie royale du Canada (GRC), Bob Paulson, a ajouté M. Bardsley. Il est déjà autorisé par les services de police de Toronto, plus grande ville du Canada, et d’Edmonton, capitale de l’Alberta, a rappelé le porte-parole.

Selon La Presse, qui a obtenu, en vertu de la loi d’accès à l’information, des échanges d’information entre le commissaire de la GRC et le ministre de la sécurité publique, la mesure est en vigueur depuis janvier. Cette information n’a pas été confirmée par le porte-parole du ministère de la sécurité publique, et la GRC n’a pas encore réagi.

A lire: Justin Trudeau prend la défense du burkini