Le maire de Cannes a interdit le port de burkinis - maillots de bain complet du corps - sur les plages de la station balnéaire Côte d'Azur célèbre pour son festival annuel du film, ont indiqué des responsables jeudi.

Le maire, David Lisnard, a expliqué que «l'accès aux plages et à la baignade est interdite à toute personne qui n'a pas (vêtements de bain) qui respecte les bonnes coutumes et la laïcité", qui est un principe fondateur de la République française.

"Les habits qui affichent ostensiblement l'appartenance religieuse, lorsque la France et les lieux de culte sont actuellement la cible d'attentats terroristes, sont susceptibles de créer des risques de perturbation de l'ordre public (foules, bagarres, etc.) qu'ils sont nécessaires de prévenir," il dit.

Marks_and_Spencer_Burkini-large_trans++qVzuuqpFlyLIwiB6NTmJwfSVWeZ_vEN7c6bHu2jJnT8

Thierry Migoule, directeur des services municipaux de la ville, a cherché à clarifier l'intention de la décision.

«Nous ne parlons pas de l'interdiction du port de symboles religieux sur la plage ... mais les vêtements ostentatoires qui se réfère à une allégeance à des mouvements terroristes qui sont en guerre avec nous," dit-il.

A lire: On lui a demandé de retirer son t-shirt sur lequel son nom de famille, l'islam, a été écrit