Nahed Hattar fait face à l'arrestation pour avoir partagé un dessin animé sur sa page Facebook, jugé profondément offensant pour les musulmans.

Un mandat d'arrêt a été délivré pour un écrivain jordanien après qu'il aurait publié un dessin animé sur les médias sociaux qui a été jugée très offensant pour les musulmans.

Le mandat d'écrivain Nahed Hattar a été publié le vendredi après avoir échoué à comparaître pour un interrogatoire sur le dessin animé posté sur sa page Facebook.

On ne sait pas qui a produit le dessin animé, qui montre un combattant de l'Etat islamique d'Irak et du Levant assis à côté de deux femmes qui demande à Dieu de lui apporter un verre.

«Je ne voulais pas offenser»

La réaction contre Hattar a été immédiate avec les utilisateurs jordaniens de médias sociaux fustigeant l'écrivain pour le partage de la bande dessinée et l'accusant d'être anti-Islam qui a offensé les jordaniens musulmans.

Les activistes des médias sociaux ont également appelé le gouvernement à arrêter Hattar, et certains l'ont attaqué pour être chrétien ou un laïc.

Tenter d'expliquer son motif de partage de la bande dessinée, Hattar a dit qu'il n'avait pas l'intention d'offenser les musulmans et voulait critiquer Daesh et les Frères musulmans.

"Je ne voulais pas offenser les croyants. Au lieu de cela, je voulais exposer comment les terroristes de Daesh et les militants des Frères musulmans envisagent Dieu et le ciel", a déclaré Hattar en une seule explication.

Les Frères musulmans de Jordanie ont publié une déclaration en réponse aux commentaires de Hattar qui a appelé le gouvernement à prendre de vraies mesures contre ceux qui publient documents séditieux qui nuisent à l'unité nationale.

A lire: Elles brûlent leurs niqabs détestés dans la rue et révèlent leur visage en public pour la première fois après deux ans