Le ministre français de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve affirme avoir rappelé les réservistes pour appuyer les forces de sécurité dans la foulée de l'attentat de Nice.

Selon l'AFP, deux jours après l’attentat de Nice, Bernard Cazeneuve a annoncé vouloir renforcer la présence des forces de sécurité sur l'ensemble du territoire. Pour cela, il va mettre en oeuvre, comme annoncé par François Hollande la veille, la réserve opérationnelle. Celle-ci sera composée de 12 000 personnes. Parmi les personnes mobilisables, 9 000 seront déployées dans la gendarmerie et 3000 pour la police nationale.

 L'incapacité de la France à rétablir la sécurité dans le pays, et le succès des Unités de mobilisation populaire en Iraq et Syrie, font penser les politiciens français à cette réserve opérationnelle.

Elle est donc composée de volontaires, à savoir des citoyens Français avec ou sans expérience militaire, qui signent un engagement de un à cinq ans et reçoivent une formation et un entrainement spécifique.

Selon le ministère français de la Défense, la mobilisation des réservistes devrait permettre des opérations simultanées.