La tristess, défaite amère, le rêve brisé contre la solidarité, la fierté, la joie.

Il paraît qu’Eder éveille désormais la honte chez les français :

A la 109e minute, Eder assomme les supporteurs des Bleus. (Le Monde)

Il faut prendre en considération la rupture de l’invincibilité à la maison.

L’Express fait l’accent sur le strart du Portugal :

‘Le Portugal sans Ronaldo a battu la France sans Griezmann’ 

Une sort de consolation de Christphe Dugarry, champion du monde en 1998 :

‘Cela a pourtant été un de nos meilleurs matchs.Il n’y a pas une belle façon de gagner et une viliaine :Le Portugal l’a prouvé.Quant aux français, tout n’est pas à jeter.Certains cadres se sont affirmés. Pour moi, les Bleus feront partie des favoris pour la prochaine Coupe du monde en Russie. (Le Parisien)

Du côté du Portugal, les presse n’ont rien manqué à montrer leur enthousiasme et l’excitation :

  • Le 10 Juillet, le jour du Portugal ( Cmjornal)
  • Eder rend l’histoire plus coq que lui (Diario de Noticias)
  • Pour les grands et les français, le Portugal est champion d’Europe (RTP)
  • Une gloire finale pour le Portugal (TSF)
  • Le coup d’Eder vaut de l’or (Journal de Noticias)
  • Ronaldo : Ce titre est aussi pour vous, nous sommes ensembles ( Sabado )
  • Nous avons eu un peu de chance, mais pour gagner, vous avez besoin de chance. (Publico
  • Sur Twitter, le héros était toujours Ronaldo (Publico)