François Hollande a rendu hommage mardi matin au cinéaste iranien Abbas Kiarostami, mort lundi, en France, à l'âge de 76 ans, un "immense artiste iranien dont le cinéma disait et pensait le monde."

 Le chef de l'Etat a salué un réalisateur qui a "profondément marqué l’histoire du cinéma."

"Cinéaste, mais également poète et photographe, Abbas Kiarostami avait su développer une œuvre où la poésie conférait aux petites choses du quotidien une dimension particulière et universelle", ajouté le communiqué de l'Elysée, qui souligne également les "liens artistiques étroits" et les "amitiés profondes" tissés par le cinéaste avec la France.