Le projet de norme marocaine (08 0 802) relatif aux produits cosmétiques et d’hygiène corporelle a été adopté le 7 avril, indique un communiqué de la commission nationale de normalisation des aspects Halal, relevant de l'Institut marocain de normalisation (IMANOR).

Une bonne nouvelle pour les entreprises marocaines spécialisées dans la fabrication de produits de beauté Halal et les croyants qui redoutent l’utilisation de l’alcool ou de la graisse d’animaux tels que le porc dans leurs produits. Mais pour que ces biens soient certifiés « halal », les opérateurs marocains doivent se soumettre à cette nouvelle norme qui exige le respect « des règles islamiques qui sont fixées par la jurisprudence islamique fondée sur le Coran et la Sounna à tous les stades de la chaîne d'approvisionnement », souligne l’institut. 

Il s’agit de la réception, la préparation, la transformation, le tri, la détermination, l'emballage, l'étiquetage, le contrôle, le marquage, la manutention, le transport, la distribution et le stockage des produits. Le respect de ces règles confère certains avantages.