Donald Trump a critiqué Obama et sa rivale républicaine Hillary Clinton pour n’avoir pas attribué la fusillade d’Orlando au «terrorisme islamiste radical ». Il n’a pas omis d’appeler Obama à la démission et Clinton à quitter la scène électorale.

Quelques heures seulement après la pire fusillade de l’histoire des États-Unis qui a fait au moins 50 morts en Floride, dans un tweet, Donald Trump qui a notamment prôné l'interdiction d'entrée sur le territoire américain à tous les musulmans, a appelé le président américain Barack Obama à démissionner.

« Parce que nos dirigeants sont faibles, j'ai dit que cela allait arriver et cela ne va qu'empirer", a-t-il justifié, toujours sur Twitter. 

Après l'attentat de San Bernardino en Californie en décembre dernier, Donald Trump avait affirmé qu'il interdirait à tous les musulmans d'entrer sur le territoire américain s'il était élu le 8 novembre 2016. Une sortie qui avait provoqué un tollé, y compris parmi de nombreux membres du parti républicain.