Une nouvelle mosquée doit ouvrir ses portes à Nice par ordre du tribunal administratif de Nice le 06 juin 2016.

L’association culturelle et cultuelle Nice La Plaine, en charge du projet de l’institut En-Nour, dépose une demande d’ouverture provisoire pour le mois de Ramadan, auprès du tribunal administratif, après avoir eu l’autorisation d’ouverture du préfet en avril dernier. Suite à la réponse favorable de ce dernier, elle aurait pu ouvrir ses portes aux fidèles pour le Ramadan si la décision n’avait pas été contestée par le maire Christian Estrosi.

Malgré ses 18 lieux de culte déjà existants, Nice se verra dotée de deux grandes mosquées supplémentaires à l’ouest de la ville. L’investissement de 4 millions d’euros pour la construction et l’aménagement de l’institut par un saoudien qui détient le bâtiment est sujet à polémique.

Une astreinte de 500€ est encourue par la municipalité pour chaque jour de retard de son ouverture et les responables de la mosquée comptent bien faire valoir leur droit de prier, en ce mois de Ramadan, dans un lieux qui a été aménagé en toute légalité pour eux.