Le ramadan a débuté ce lundi dans de nombreux pays à travers le monde. Plusieurs autorités étatiques non-musulmanes n’ont pas hésité à « bénir » leurs compatriotes musulmans et de grands clubs de football aussi.

Royaume-Uni: Fidélité à la tradition

« C’est le mois sacré du ramadan, un moment où les mosquées ouvrent leurs portes, les centres communautaires accueillent leurs voisins, et même les églises et les synagogues offrent leurs espaces aux musulmans pour la rupture du jeûne et les gens de toutes les religions ainsi que ceux qui n’en ont pas sont souvent invités à s’y joindre […]   Continuons de nous réunir pour l’iftar et les événements communautaires.  Célébrons la fierté, la multi-race et la multi-foi de la démocratie ! » C’est en ces mots que le Premier ministre britannique David Cameron a souhaité un bon ramadan à ses compatriotes de confession musulmane.

Canada: Vers une tradition ramadanesque

Et si la pratique est quasiment devenue une tradition au Royaume-Uni, le premier ministre canadien, Justin Trudeau semble s’inscrire dans la même lignée. Après des premiers vœux l’année dernière, il les renouvelle cette année dans un communiqué publié hier sur le site de la Primature. « Le ramadan nous rappelle à tous de témoigner de notre reconnaissance pour les innombrables bénédictions dont nous jouissons et de faire passer les besoins des autres avant les nôtres. Prenons le temps de reconnaître, et de montre notre gratitude pour les contributions inestimables de nos communautés musulmanes qui enrichissent notre tissu national chaque jour. La diversité culturelle du Canada est l'une de nos plus grandes forces et sources de fierté », a-t-il affirmé avant d’ajouter : « Au nom de notre famille, Sophie et moi souhaitons à tous ceux qui observent ce mois sacré un ramadan béni et paisible ».

Allemagne: Exemption d'impôts pour les restaurateurs musulmans

En Allemagne aussi -où le jeûne démarre en revanche mardi- le gouvernement s’est prêté à l’exercice. Et c’est le porte-parole d’Angela Merkel, Steffen Seiber, qui s’en est fait le porte-voix sur Twitter : « A tous les citoyens musulmans, je souhaite un ramadan béni et paisible ».

Allen muslimischen Mitbürgern wünsche ich einen gesegneten und friedvollen #Ramadanpic.twitter.com/Ex8yNlzWFU

— Steffen Seibert (@RegSprecher) 5 juin 2016

Et ce n'est pas tout. La chancelière allemande a signé, samedi 4 Juin, une décision visant à exempter les propriétaires des marchés et des restaurants islamiques des impôts pendant le mois sacré. L’objectif serait de permettre à ces restaurants de baisser les prix de leurs plats pendant la période de jeûne, afin que les musulmans puissent facilement s’en procurer, expliquent les médias locaux.

En voyage officiel au Mexique, le ministre allemand des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier, a également tenu à faire un clin d’œil aux musulmans. « Etant donné les nombreuses crises et conflits en particulier dans le monde islamique, je souhaite qu’émane de ce mois de jeûne un signe d'espoir et de paix, de respect et de tolérance », a-t-il déclaré.

Etats-Unis : « Nous sommes une famille »

Aux Etats-Unis, c’est le président Barack Obama en personne qui s’est adressé à la communauté dans une déclaration. « Alors que les Américains musulmans célèbrent le mois sacré, je me rappelle que nous sommes une famille américaine. Comme les communautés musulmanes américaines, je rejette fermement les voix qui cherchent à nous diviser ou limiter nos libertés religieuses [...] », a déclaré le président, faisant allusions aux sorties médiatiques du candidat républicain Donald Trump qui appelle à interdire temporairement l’immigration musulmane aux Etats-Unis. « Nous continuerons d'accueillir des immigrants et des réfugiés dans notre pays, y compris ceux qui sont musulmans », a ajouté M. Obama, soulignant qu’avec son épouse, ils ont  « hâte d'ouvrir les portes de la Maison Blanche pour les Américains musulmans pendant cette occasion spéciale ».

"As Muslim Americans celebrate the holy month, I am reminded that we are one American family" —@POTUS on Ramadan pic.twitter.com/CPTEzR2INz

— The White House (@WhiteHouse) 5 juin 2016

Dans le football, le Bayern et la Juve honorent les musulmans

Dans le milieu sportif, quelques clubs de football ont officiellement souhaité un bon ramadan aux musulmans, c’est le cas notamment du FC Bayern de Munich ou de la Juventus FC qui a même mis en avant un de ses joueurs musulmans, l’international français Paul Pogba.

Ramadan Mubarak to all our Muslim supporters around the world. #Ramadan https://t.co/9msN0KnbW0

— FC Bayern English (@FCBayernEN) 6 juin 2016

Happy #Ramadan! Wishing a blessed and prosperous month to our Muslim fans everywhere! @Juventusfcar @juventusfcid pic.twitter.com/SpstfklETN

— JuventusFC (@juventusfcen) 5 juin 2016

France: Polémique/Polémique

Alors que dans la plupart de ces pays le ramadan débute sur un ton de gaité,  en France, les musulmans doivent une fois de plus essuyer la stigmatisation. La une de l’actualité ramadan ce lundi est dominée par la polémique de Lorette où des panneaux publicitaires affichent des « avis » appelant à un déroulement « sans bruit » du ramadan. Sur Twitter, plusieurs élus PS se veulent sympathiques en souhaitant un bon ramadan aux musulmans de France, suscitant des critiques dans les rangs du FN.

Au niveau du plus haut sommet de l’Etat, seul Claude Bartolone, le président de l’Assemblée Nationale, a une petite pensée pour ses compatriotes musulmans.

A tous les musulmans de France et d'ailleurs, je vous souhaite un très bon mois de #Ramadan.

— Claude Bartolone (@claudebartolone) 6 juin 2016