Faute d’accord avec l’Arabie saoudite sur les conditions d’organisation du Hajj 2016, l’Iran a pris la décision radicale d’annuler le pèlerinage à la Mecque cette année. Une centaine de milliers d’iraniens pourrait être privée de Hajj.

Les deux pays, dont les relations diplomatiques, économiques et commerciale sont rompues depuis l’incendie de l’ambassade saoudienne à Téhéran le 3 janvier, ne sont pas arrivés à trouver un terrain d’entente au sujet des transports et de la délivrance des visas. Déjà au mois d’avril 2015, Téhéran avait suspendu toutes les omra (petit pèlerinage) vers la Mecque.

Chaque année près 60 000 pèlerins iraniens effectuent leur grand pèlerinage en Arabie et 850 000 ont pour habitude de se rendre à la omra dans les lieux saints musulmans de la Mecque et de Médine.