La semaine dernière à Hébron, un soldat de Tsahal a exécuté de sang froid un jeune palestinien. Cet événement dramatique aurait pu passer inaperçu dans une entité sioniste ou la violence et la barbarie sont monnaie courante, si cette scène macabre n’avait pas été filmée.

En effet, un volontaire de l’ONG israélienne de défense des droits de l’Homme B’Tselem, a filmé cette odieux assassinat.

On y voit un jeune palestinien blessé, à terre, immobile, et le soldat de Tsahal l’exécuter d’une balle dans la tête alors qu’il ne représente aucune menace.

Le soldat aurait déclaré avoir «fait ce qu’il fallait».

Cet assassinat de sang - froid, qui n’a été ni relayé, ni condamné par nos médias occidentaux, a reçu le soutien de l’ensemble des dirigeants de l’entité sioniste dont notamment celui du Premier ministre et criminel de guerre Benjamin Netanyahou.

Ainsi, tandis que les défenseurs des droits de l’Homme et les palestiniens ont dénoncé une «exécution» et un «crime de guerre», ce dernier a défendu la «moralité» de l’armée israélienne lors du conseil des ministres en affirmant:

«Toute mise en cause de la moralité de l’armée est révoltante et inacceptable».

Alors que le criminel sioniste mise en cause est un français binational, aucun media ni politicien de notre pays n’ont jugé utile de condamner cette acte ignoble.

A l’heure où l’on légifère sur la déchéance de nationalité pour les binationaux coupables d’actes terroristes, qu’en est - il de ces franco - israéliens partis faire le djihad sioniste en Palestine?

Muslim Press françaiscondamne avec la plus grande fermeté cet assassinat symbolisant toute la lâcheté et la cruauté de l’entité criminelle israélienne et ceux qui la servent, dont de nombreux citoyens possédant la nationalité française.

Il demande donc à nos dirigeants d’agir en conséquence et de prendre les mesures nécessaires.

Nous rappelons que fermer les yeux sur ces injustices, nous rend non seulement coupables et complices, mais revient aussi à donner un permis de tuer à ces criminels franco - israéliens qui se promènent dans notre pays en toute impunité.