" Croyez en vos idées, travaillez à leur élaboration, convainquez les gens de leur bien - fondé, propagez - les partout, défiez le monde entier ".

C ' est forte de ces convictions profondes et inébranlables que l’enseignante palestinienne, Hanan Al Hroub, s’est illustrée en matière de pédagogie, faisant l’unanimité auprès de la Fondation Varkey(un organisme international à but non lucratif réunissant des éducateurs, entrepreneurs et scientifiques afin d’améliorer les normes éducatives pour les enfants défavorisés à travers le monde) qui vient de la récompenser pour « sa contribution exceptionnelle» par son prix d’une valeur inestimable de 1 million de dollars.

Dimanche soir, à Dubaï, Hanan Al Hroub, la femme exemplaire et professeure méritante qui a grandi dans un camp de réfugiés palestinien, a connu la consécration lors d’une soirée de prestige qui l’a mise en pleine lumière, ressortant doublement victorieuse, à la fois en remportant un trophée qu’elle considère comme une « victoire pour l’ensemble des enseignants en général, et palestiniens en particulier», et d’un deuil cruel qu’elle transcende avec un courage inouï: son mari et ses deux enfants lui ont été brutalement arrachés, après avoir été tués sur le chemin de l’école.

De ce drame insurmontable est née une vocation irrépressible: l’enseignement dans le secteur de la petite enfance. « Je sentais qu’il y avait tout à faire en la matière, aucun enseignant n’ayant mis mes enfants sur la bonne voie», a - t - elle déclaré, en expliquant que l’idée de concevoir des jeux éducatifs a d’abord germé en elle, avant de tester ses propres créations auprès des enfants de ses voisins, au cours de séances récréatives organisées chez elle.

Observant les effets positifs de ses jeux, à travers la réceptivité et la bonne évolution comportementale des enfants, Hanan Al Hroub s’est dès lors lancée corps et âme dans l’enseignement, en recourant à ses méthodes pédagogiques novatrices et probantes.

«Nos objectifs sont nobles», insiste - t - elle, en précisant: « Certains enfants palestiniens ne vivent pas directement l ' expérience traumatisante des arrestations, des checkpoints, ni la violence qui sévit dans notre pays, mais ils voient tout cela à la télévision et dans les médias sociaux, et cela les affecte terriblement».

«Je dis constamment à tous les enseignants, qu ' ils soient palestiniens ou d’autres nationalités: Notre travail est humain avant tout, ses objectifs sont nobles. Nous devons enseigner à nos enfants que notre seule arme est la connaissance et l ' éducation», a clamé avec force l’enseignante palestinienne qui force l ' admiration de la reine Rania de Jordanie en personne, comme le prouve son tweet élogieux: « Félicitations àHanan Hroubpour son prix. Votre dévouement envers les enfants traumatisés est une source d ' inspiration pour nous tous.