Jeudi 3 mars, la police espagnole a annoncé avoir découvert, dans 3 conteneurs entreposés dans les ports de Valence et d’Alicante un important chargement de 20 000 uniformes et de matériel militaire destinés à équiper des combattants djihadistes du Front al - Nosra ainsi que Daesh, selon la déclaration faite par le ministère de l’Intérieur espagnol.

Dans un communiqué, la police a indiqué que tout était envoyé sous couvert d’aide humanitaire. Il est à noter que 7 personnes avaient déjà été arrêtées dans le cadre d’une enquête ouverte en 2014, sur les organisations basées en Europe, fournissant un soutien à Daech et au Front al - Nostra.

«Avec les quelques 20.000 uniformes militaires et accessoires, il aurait été possible d’équiper toute une armée prête à combattre sur n’importe quel champ de bataille, des organisations terroristes djihadistes dans le monde», a commenté la police espagnole, puis d’ajouter, «les conteneurs transportant les uniformes étaient déclarés comme vêtements d’occasion afin de ne pas éveiller les soupçons et pouvoir passer sans difficultés les différents contrôles douaniers.»

L’organisation supposée « humanitaire» s’est prétendue spécialisée dans l’apport de vêtements d’occasion et c’est ainsi qu’elle a essayé d’acheminer ses chargements frauduleux dans les pays touchés par les affrontements, comme la Syrie et l’Irak.

Le matériel, quant à lui, était expédié dans des conteneurs scellés et les envois étaient financés par la « Hawala», un système islamique de déplacement de fonds, un moyen de transfert bancaire informel, beaucoup plus discret que les transactions classiques. Néanmoins, il est extraordinaire que personne ne semble connaitre l’origine exacte de ces paquets! Cependant, une vidéo de ce chargement a montré que le mot «ENGLAND» y était inscrit.

On est en droit de se poser ces deux questions:

Comment de tels conteneurs peuvent - ils traverser des pays incognito?Qui procure les laissez - passer?

Il faut quand même souligner la perspicacité de la police espagnole pour avoir intercepté ce chargement alors que pour d’autres, il est passé inaperçu.

De source policière, un suspect a été appréhendé alors qu’il s’occupait de l’envoi en Syrie et en Irak «de matériel militaire, d’argent, d’équipements électroniques et de transmission, d’armes à feu et de composants utilisés pour la fabrication d’explosifs» par le biais d’une société ce qui révèle une fois de plus, l’influence et l’implantation des organisations terroristes telle Daech, en Europe.

Le Parti Anti Sioniste s’interroge sur le fait que de tels chargements puissent passer librement, de pays en pays pour renforcer les terroristes qui sèment le chaos et la destruction en Syrie et en Irak.

Cette affaire nous dévoile, une fois de plus, les liens étroits qui unissent le terrorisme de Daech à l’Occident car bien qu’ayant, officiellement monté une coalition contre Daech, l‘Occident continue de fournir une logistique de soutiens aux groupes terroristes.

Nous mettons en garde ces fournisseurs sur le fait que ces injustices ne resteront pas indéfiniment impunies. Tôt ou tard, il faudra rendre des comptes et répondre de ses actes.