Press TV

Le centre d’études géopolitiques indien «Institute for War and Peace Reporting»(IWPR) a publié un rapport portant sur les essais balistiques de l’Iran depuis quelques mois, et estime que le développement du programme balistique de l’Iran se soumet à la logique de la politique régionale de Téhéran après la conclusion des accords nucléaires avec les grandes puissances.

Selon l’auteur de ce rapport, l’Iran veut montrer aussi à ses adversaires que les accords sur son programme nucléaire civil ne signifieraient pas la réduction de son rôle régional.

Auparavant, les proches alliés des Etats - Unis dans la région, comme Israël et l’Arabie saoudite, avaient prévenu que même après la finalisation des accords nucléaires, Téhéran pourrait continuer à développer sa puissance balistique.

L’analyste de l’IWPR rappelle la période d’avant la Révolution islamique de 1979 où l’Iran et l’Arabie saoudite constituaient les deux piliers de la stratégie américaine dans le golfe Persique. Il estime qu’aujourd’hui encore, les Etats - Unis pourraient préférer la coopération avec un pays stable comme l’Iran pour contrôler la situation dans la région; d’autant que l’Iran a parfaitement le pouvoir de jouer un tel rôle régional.

Selon l’auteur de cette analyse, les nouveaux essais balistiques peut avoir un double usage pour l’Iran et les Etats - Unis: en Iran, le gouvernement du président Rohani s’en sert pour faire preuve de sa puissance régionale, et pour dire aux opposants du rapprochement avec les Etats - Unis, à l’intérieur du pays, que la conclusion des accords nucléaires ne serait pas le synonyme de la normalisation des relations avec Washington au - delà des intérêts nationaux.

L’IWPR estime qu’aux Etats - Unis, l’administration Obama profiterait de la situation pour imposer à l’Iran des sanctions peu dérangeantes en raison du développement de son programme balistique, afin de prouver aux membres du Congrès que la Maison Blanche reste sensible aux activités de Téhéran au niveau régionale.

Mais l’auteur croit que si le Congrès des Etats - Unis voulait réagir avec sérieux au programme balistique de l’Iran, comme le souhaite les alliés israéliens et saoudiens, les deux gouvernements iranien et américain risqueraient de se trouver dans l’embarras pendant cette année électorale 2016.