Selon PressTV: Le Salon international sur le tourisme a lieu à sur l ' île de Kish en présence du président de l ' organisation du patrimoine culturel iranien, M. Soltani Far, qui a félicité les efforts déployés ces deux dernières années par le gouvernement et annoncé la prise de nouvelles mesures.

" D’ici la fin 2016, nous serons en mesure de délivrer des visas électroniques aux touristes en Iran ", a affirmé Soltani Far. Le président de l ' organisation du patrimoine culturel, du tourisme et de l ' artisanat a rappelé dans un premier temps qu’aujourd’hui, 7 aéroports délivrent aux touristes venant de 190 pays des visas touristiques d’un mois renouvelable jusqu’à 45 jours. Il a espéré qu’avant la fin 2016, des visas électroniques seraient octroyés. Il a ajouté à ce sujet que l ' un des projets du gouvernement est la libre circulation des ressortissants de 28 pays.»

En insistant sur le fait qu’un des importants volets du Programme de Développement est le développement du tourisme, il a précisé: «Lors de sa campagne de 2014 et même depuis, notre président a évoqué à plusieurs reprises, le tourisme comme un élément essentiel et primordial pour notre économie.»

M. Soltani Far a ajouté que le gouvernement a bien au cours de ces deux dernières années accéléré ses actions en faveur du développement du tourisme, ce qui a donné des résultats très encourageants: une hausse du tourisme de l’ordre de 12%, trois fois plus que le pourcentage moyen du tourisme dans tous les pays du monde.

Le gouvernement a crée des conditions favorables depuis deux ans et qui ont permis d’obtenir ce résultat positif: des lieux de séjour adaptés à tout portefeuille, que ce soit pour des voyageurs iraniens ou étrangers; le développement du réseau de transport aérien, terrestre et ferroviaire et enfin la facilitation des conditions d’obtention du visa.

En rappelant que l’Iran possède de nombreuses richesses culturelles, historiques, religieuses et naturelles qui font du pays un des meilleurs lieux à voir sur terre, il a mis en garde les iraniens contre les séjours dans les pays voisins en crise.

Rappelant qu ' une bonne connaissance de son propre pays est prioritaire au voyage à l ' étranger, il a fait remarquer qu ' à l ' approche des vacances de fin d ' année en Iran(Nowrouz), les gens devait penser à découvrir les régions les moins connues et habituellement omises des touristes.

En réaction à la critique visant les tarifs élevés des séjours en Iran, il a répondu qu’il ne fallait pas comparer les prix appliqués en Iran en haute saison, c’est à dire à l’approche de Nowrouz, avec les tarifs des autres pays qui sont actuellement en saison de faible affluence touristique. Il a également rappelé qu’en basse saison, les tarifs étaient jusqu’à 70% inférieurs aux séjours à l’étranger. Pour exemple, il a donné les prix des séjours à Kish et Mashhad avec celles des destinations étrangères.

Enfin, M. Soltani Far a loué lés intérêts touristiques de l’île de Kish et de la ville de Tabriz qui a été baptisée " Ville du tapis " par le Conseil mondial de l ' artisanat(WCC).