Le célèbre activiste saoudien Moujtahid a levé un coin de voile sur la suspension de l’aide financière de l’Arabie saoudite au Liban.

Selon l’agence de presse Fars, l’Arabie saoudite a annoncé samedi qu’elle avait suspendu son aide de trois milliards de dollars accordée à l’armée et aux forces de sécurité libanaises en réponse à l ' hostilité libanaise envers la politique saoudienne.

Mais le dissident saoudien Moujtahid a fait des révélations fracassantes sur le pourquoi de cette décision. Il a écrit sur son compte Twitter:

« L’Arabie saoudite a pris cette décision car les négociations entre Riyad et Beyrouth sur la libération du prince saoudien Abdel Mohsen ben Walid ben Abdel Aziz et l’individu emprisonné pour trafic de drogues ont échoué».

Il a poursuivi que la suspension de l’aide financière saoudienne au Liban n’était pas due à l’ingérence du Hezbollah dans les affaires de l’armée et du gouvernement libanais ou bien au soutien libanais à la Syrie.

Ce célèbre activiste saoudien a ajouté que le Hezbollah essayait de marquer des points face à l’Arabie saoudite et que les Saoudiens souhaitaient la libération de Ben Walid en échange du respect de certaines conditions posées par le Hezbollah.

Les dirigeants saoudiens avaient promis d’accepter certaines conditions du Hezbollah tout en en récusant d’autres, les considérant comme dangereuses pour la légitimité et la crédibilité de l’Arabie saoudite, aussi bien à l’intérieur du pays que dans la région.

« Par le gel de son aide au Liban, l’Arabie saoudite espère pousser les groupes libanais à faire pression sur le Hezbollah pour qu’il libère le prince saoudien», a poursuivi cet activiste saoudien.

Pour rappel, le prince saoudien Abdel Mohsen ben Walid ben Abdel Aziz avait été arrêté dans l’aéroport libanais alors qu’il voulait faire passer deux tonnes de drogues en Arabie saoudite.