La détresse des enfants réfugiés syriens a interpellé la star du tennis britannique Andy Murray qui depuis le mois de septembre 2015 a décidé de fair un don de 50 livres(72 dollars environ) pour chaque ace réussi. Une opération accompagnée par ses propres sponsors. Le service redoutable du numéro 2 mondial a permis de recueillir à la fin de l ' année 2015 plus de 121 000 $. Cette somme qui ira à l ' UNICEF permettra d ' acheter plus de 16 00 couvertures pour ces enfants confrontés à la rigueur de l ' hiver en Europe.

Andy Murray qui attend son premier enfant pour le mois prochain a été bouleversé de voir ces images d ' enfants syriens contraints de fuir la guerre et vivant dans des conditions de vies désespérées.

Ce n ' est pas la première fois que le monde du sport se mobilise en faveur des réfugiés. De l ' autre coté du Rhin, la sphère footballistique avait lancé en 2015 plusieurs opération de solidarité. En 2015, le Bayern Munichn avait fait un don substantiel de 1 millions d’euros pour des projets en faveur des réfugiés. Toujours en 2015, le club de Wolfsburg avait invité 1.200 réfugiés de sa région à assister à son match en Ligue des Champions contre le CSKA Moscou, tout en s’engageant à reverser un euro par billet vendu à des projets en faveur des réfugiés, en passant par la Fédération allemande de football qui a annoncé la prolongation de trois ans(jusqu’en 2019) de sa campagne «1-0 pour une bienvenue». Une initiative qui a réuni quelque 600 clubs engagés en faveur des réfugiés.

Oumma