Selon Forbes la rupture de ses relations politiques avec Téhéran coûterait économiquement chère à Riyad.

***

Cette rupture a été décidée sans faire appel à la logique et elle pourrait s ' avérer beaucoup plus chère à Riyad qu ' à Téhéran. il s ' agirait de 3 milliards de dollars chaque année qui partiront des caisses de l ' Etat saoudien après sa rupture avec l ' Iran. ces 3 milliards de dollars totalisent la somme qui revient dans les caisses de l ' Etat saoudien en accueillant les pèlerins iraniens et à laquelle il faudrait ajouter les pertes liées à la baisse du prix du pétrole. chaque année, 100000 pèlerins partent de l ' Iran pour l ' Arabie saoudite et la réduction du nombre de ces pèlerins pèsera sur l ' économie saoudienne " Forbes se réfère aux propos d ' un économiste saoudien qui affirme que l ' Etat saoudien aurait totalisé en 2014 1.6 millions de dollars à partir de ces recettes liées au pèlerinage. Le pèlerinage apporte 8.5 milliards euros chaque année à l ' Etat saoudien ".