Par: Abdel Bari Atwan

Les propos racistes du candidat républicain à la Présidentielle américaine au sujet des musulmans, trahissent la position de l’administration sous les pieds de laquelle un grand nombre d ' Etats arabes et islamiques roulent le tapis rouge.

***

C’est ainsi qu’Abdel Bari Atwan a dénoncé les déclarations controversées de Donald Trump, faisant un grand émoi dans les réseaux sociaux, la presse et les chaînes de télévisions. Atwan s’est dit alors surpris d’entendre de tels propos de la bouche d’un homme, sur la scène de rivalités des élections présidentielles d’un pays qui a lui - même anéanti beaucoup de pays islamiques et assassiné des millions de musulmans tandis qu’il reste campé sur ses positions racistes envers les musulmans et continue à tuer les musulmans en Irak, en Syrie, en Afghanistan… sous n’importe quel prétexte que ce soit.

Le gouvernement actuel des Etats - Unis est en train d’examiner l’entrée sur ce territoire des musulmans qui ont voyagé en Iran, en Syrie, en Irak et au Yémen; cela s’ajoute d’ailleurs à la façon dont il traitait déjà la plupart des musulmans qui voulaient s ' y déplacer pour un voyage touristique, commercial ou économique ou pour prononcer un discours à une conférence, etc. Ces musulmans sont traités de terroristes tandis que des ministres et des ambassadeurs venant des pays arabes font l’objet de fouille et d’insultes, aux aéroports de ce pays.

Or, Donald Trump a dit ouvertement ce en lequel l’ordre au pouvoir aux Etats - Unis croyait envers les musulmans et les Arabes. Il a dévoilé les mots qu’un grand nombre des responsables de l’administration sous les pieds desquels les Etats arabes et islamiques roulent le tapis rouge, n’osent pas dire, a écrit Abdel Bari Atwan se demandant si vraiment de telles positions hostiles et racistes de la part de Trump, le ferait l’objet d’une poursuite judiciaire ou non car il a en effet incité, par ses propos, à la violence, au terrorisme et à la haine confessionnelle!

Si ces positions et ces déclarations sont contre la loi, nous demandons donc à l’Union des avocats arabes(UAA) de porter plainte contre Donald Trump devant les tribunaux européens et américains, a poursuivi Atwan faisant remarquer: «Nous ne voulons pas aller aux Etats - Unis non parce que Trump a demandé de nous empêcher l’entrée sur ce territoire mais parce qu ' à nos yeux son gouvernement a aidé le terrorisme d’Etat contre les musulmans, celui même qui a assassiné plus d’un million d’arabes et de musulmans et qui a rendu orphelin plus de 4 millions d’enfants, sans oublier son soutien indéfectible aux agressions du régime sioniste, plus de 60 années durant et à toutes les guerres de ce régime contre les pays voisins de la Palestine occupée, ainsi que son expédition militaire en Irak et en d’autres pays de la région.»