Plus de 70 ans après le fameux sommet des pays alliés à Téhéran - 1943 - le Guide Suprême de la RI a reçu en audience le Tsar de Russie, Poutine ", affirme dans un article le journal libanais Al Akhbar.

Les sources bien informées en Iran révèlent les non - dits de cette rencontre: " Poutine est arrivé à Téhéran à quelques minutes de l ' ouverture du forum des pays exportateurs de gaz et pourtant ce n ' est pas vers le lieu où se tenait la réunion qu ' il s ' est dirigé…

en dépit du protocole, il a choisi de se diriger droit vers les bureaux du Guide Suprême où il s ' est entrete, nu pendant deux heures avec son hôte dans une ambiance jugée plus que cordiale. " A ses compagnons qui en cours des discussions lui rappelait l ' heur qui passait, il ne cessait de dire: " ce n ' est pas grave " "; Poutine voulait apprécier par lui même " la détermùination et la fermeté de l ' homme qu ' est le Guide Suprême iranien " Et Al Akhbar de poursuivre: " selon le haut responsable iranien, Poutine veut en effet cette dimension stratégique dans ses relations politiques, militaires et commerciales avec l ' Iran.

Les deux parties sont aussi tombés d ' accord pour ordonner à tous les ministères concernés de prendre désormais en compte cet aspect stratégique des liens irano - russes.

L ' accord s ' est d ' ailleurs manifesté trop vite d ' abord dans le domaine scientifique et nucléaire où la Russie a annoncé la construction de 12 sites en Iran. dans le domaine commercial, Poutine a annoncé l ' ouverture d ' une ligne de crédit de 5 à 10 milliards de dollars pour couvrir les échanges avec l ' Iran.

L ' Iran a de son côté annoncé vouloir ouvrir son marché énergétique sur la Russie. mais l ' accord le plus important sorti de cette rencontre aura été l ' engagement pris par Poutine de livrer à l ' Iran tous les armements dont les iraniens ont besoin. aussi bien sur le plan quantitatif que qualitatif.

Le Guide suprême iranien a pour sa part salué les politiques russes en Syrie et en Ukraine affirmant que ces prises de position ont largement aidé à promouvoir la place stratégique de la Russie dans le monde " Al Akhbar continue ainsi: " toujours selon ce responsable iranien, la Syrie a constitué le coeur des débats entre le Guide Suprême et Poutine qui s ' est engagé à refuser toute solution n ' impliquant pas le peuple syrien.

Les deux parties se sont aussi engagées à faire bloc contre toute tentative des parties étrangères à imposer leur solution à Damas. cette phrase a été interpretée par les analystes de cette manière: " le sort d ' Assad n ' est pas négociable et c ' est le peuple syrien qui décidera de son sort. ce sujet aura été le premier à avoir été transmis à Assad par le conseiller du Guide, Velayati au cours de sa visite d ' il y a quelques jours à Damas.

Poutine a essayé au cours de sa rencontre avec Le Guide Suprême de lui présenter des documents prouvant le soutien d ' Ankara aux groupes terroristes en Syrie surtout à Daech. Poutine a bien expliqué les efforts de contrebande de pétrole de la Turquie qui se font via Daech et souligné le trafic de terroristes en provenance de la Turquie vers la Syrie: 2000 terroristes débarqués en une semaine en Syrie depuis la Turquie munis de près de 20 tonnes d ' armements. la partie iranienne s ' est engagée de son côté à faire tout son effort pour contrer l ' extension de l ' Otan vers les frontières sud de la Russie, une extension comme celle qui se fait en ce moment dans l ' est de l ' Europe.

La Russie a fait part de sa disponibilité de soutenir l ' Iran contre toute agression venue de l ' Otan. Le Guide iranien et Poutine ont également décidé du principe de la formation d ' un Opep gazier, un front économique conjoint dans le sens d ' une coordination des politiques énergétiques, un front capable d ' endiguer les politiques occidentales. les deux côtés ont également confirmé leur volonté de créer un front uni contre le terrorisme: " Le Guide Suprême iranien et le président russe estiment que la coalition anti terroriste crée par les occidentaux n ' est nullement apte à combattre le terrorisme et qu ' il faudrait une coalition identique à celle qui a combattu le nazisme au 20eme siècle