CÉCILE BEAULIEU AVEC J. V.

Recommander les transports en commun, puis les déconseiller. Les indications de la préfecture de police peuvent laisser perplexe toute personne amenée à se déplacer dans les deux prochains jours.

***

DEMAIN ET LUNDI, les transports en commun seront gratuits en Ile - de - France à l’occasion de la COP21, la conférence mondiale sur les changements climatiques qui se tient au Bourget(Seine - Saint - Denis). Mais il est fortement recommandé de ne pas les emprunter! Tel est le message paradoxal envoyé hier par la préfecture de police(PP) de Paris.

La recommandation a été diffusée alors que, quasiment au même moment, un flyer était distribué aux automobilistes, portes de la Chapelle(XVIIIe) et d’Orléans(XIVe), les encourageant à privilégier métro et RER durant ces deux journées où de nombreux axes routiers seront fermés à la circulation(lire ci - dessous). Un pas en arrière qui risque de semer la confusion dans l’esprit des Franciliens.

Deux jours plus tôt, Jean - Paul Huchon, le président(PS) de la région et du Stif(Syndicat des transports d’Ile de - France), avait annoncé la gratuité des transports pour permettre aux usagers de se déplacer pendant les temps forts de la conférence. De leur côté, le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, et Anne Hidalgo, la maire(PS) de Paris, avaient rappelé la «nécessité de ne pas utiliser sa voiture personnelle durant ces quelques heures», également au profit des transports publics. «C’est un revirement incroyable», s’étonne un délégué syndical CFDT. Dans un communiqué laconique, la préfecture de police explique qu’elle demande d’éviter métro, RER et bus «eu égard au risque avéré d’engorgement des réseaux routiers et, par voie de conséquence, de ceux des transports en commun». «Autant demander aux gens de ne pas aller travailler», s’exclame le même délégué CFDT.

La RATP se dit prête à faire face au surcroît de voyageurs

Selon une source interne, la décision aurait été prise après une réunion avec la RATP. Mais à la Régie, habituée à gérer de gros événements, on affirme pourtant que «tout est prêt» pour faire face au surcroît de voyageurs. «Nous prévoyons 10 % de trains supplémentaires et une réduction des intervalles entre les rames sur les lignes automatiques», indique un porte - parole.

Par ailleurs, des personnels, dont certains ont été formés spécialement pour la COP21, seront affectés à la canalisation des usagers. «En liaison avec la PP, nous veillerons également à la circulation des bus dans des conditions optimales», ajoute la Régie. Enfin, une cellule de crise, installée au siège de l’entreprise publique, permettra de gérer la situation minute par minute.

Faut - il alors voir dans ces recommandations de dernière minute une crainte sécuritaire, au lendemain des attentats qui ont endeuillé la capitale, et alors que Paris s’apprête à accueillir 147 chefs d’Etat et de gouvernement? «La gestion de la COP21 est très compliquée. Ça n’arrête pas de changer», souffle un cadre de la préfecture. «Dans le contexte de menaces très élevées, la réussite de la conférence sur le climat passe aussi par la sécurisation optimale de cette manifestation», avait prévenu mercredi Bernard Cazeneuve, en annonçant la mobilisation de 2 800 hommes supplémentaires pour la sécurité de la conférence.