Le Premier ministre turc Ahmet Davutoglu a déclaré mercredi que son pays n ' avait pas l ' intention d ' aggraver la tension avec la Russie, " pays ami et voisin ", suscitée après le grave incident aérien survenu la veille à la frontière avec la Syrie.

***

" Nous n ' avons pas l ' intention de mettre en danger nos relations avec la fédération de Russie ", a déclaré Ahmet Davutoglu lors d ' un discours devant les députés de son Parti de la justice et du développement(AKP) au Parlement. Le chef du gouvernement turc a expliqué que " les canaux de communications " avec la Russie restaient ouverts et que les détails de l ' incident, qu ' il a de nouveau qualifié de " violation de l ' espace turc ", avaient été transmis à Moscou. La Turquie a abattu mardi un avion militaire russe qui avait, selon elle, violé son espace aérien à sa frontière avec la Syrie, provoquant la colère de la Russie.

" Nous avons des liens économiques, commerciaux et culturels très forts avec la Russie ", a insisté M. Davutoglu. La Turquie et la Russie se sont rapprochées politiquement et économiquement ces dernières dix années. Une grande partie du commerce bilatéral repose sur l ' énergie, la Russie étant le principal fournisseur de gaz naturel de la Turquie.