Par ISNA

Lors d’une conversation téléphonique avec François Hollande, le président iranien a prôné une lutte sérieuse contre le groupe terroriste Daech en Syrie et en Irak.

***

«L’Islam est la religion de la paix et il s’oppose à tout acte terroriste. Les terroristes veulent s’attribuer à l’Islam mais ça, ce n’est qu’un grand mensonge», a déclaré le président de la RII, Hassan Rohani. Et d’ajouter: «L’éradication des terroristes, quel que soit en Irak et en Syrie, doit être au cœur de nos priorités et pour ce faire, il faut coopérer et consulter les uns avec les autres». Hassan Rohani a déclaré que les terroristes, en perpétrant des actes barbares, ne pourraient jamais plier l’échine aux nations et aux gouvernements.

«La RII réclame la formation d’un front uni et solidaire pour lutter contre le terrorisme sur l’échelle mondiale», a affirmé M. Rohani. Il s’est ensuite attardé sur les attentats sanglants de Paris, appelant toutes les parties à rester solidaires et soudées et à se concentrer sur la lutte antiterroriste.

«Les terroristes ne pourront jamais atteindre leurs objectifs néfastes grâce à la volonté de toutes les nations et de tous les gouvernements de lutter contre eux», a renchéri M. Rohani. Le chef de l’Exécutif iranien a, de nouveau, présenté toutes ses condoléances les plus sincères, ainsi que celles de la nation et du gouvernement iraniens, auprès de la nation et du gouvernement français, ajoutant que les terroristes de Daech, en perpétrant cet acte abominable, barbare et haïssable, avaient prouvé comment ils défient tous les pays. «Il faut donc une mobilisation générale pour les éradiquer», a - t - il martelé.

Et d’ajouter: «Il revient à tous les pays de présenter de nouveaux projets et de planifier de nouveaux programmes afin d’éradiquer le terrorisme. Il faut barrer la route aux sources financières des terroristes. Il faut les empêcher d’avoir accès aux armements sophistiqués et les priver des lieux où ils reçoivent des formations militaires». Faisant allusion à la mort en martyre de 17.000 Iraniens par les terroristes, Rohani a précisé que les terroristes avaient attaqué, non seulement à la nation française, mais en plus à l’humanité, et «nous, en tant que nation qui a déjà goûté à l’amertume du terrorisme, nous sommes disposés à procéder à tout acte contre les terroristes, n’importe où dans le monde entier».

S’agissant les attentats terroristes qui ont ensanglanté vendredi la capitale française, M. Rohani a déclaré que cet attentat avait mobilisé tous les pays du monde et les avait encouragé à prendre une position unie et forte contre le phénomène néfaste du terrorisme. «Je souhaite que les pays, ayant voulu instrumentaliser le terrorisme pour atteindre leurs objectifs, aient connu les conséquences indésirables d’un tel geste». Hassan Rohani est ensuite revenu sur les relations amicales qu’entretiennent l’Iran et la France, disant que la civilisation et le précédent historique des relations irano - françaises nous exigeaient d’élargir nos relations sur tous les plans.

De son côté, le président français, François Hollande, a exprimé toute sa gratitude au message de condoléance qu’avaient émis la nation et le gouvernement iraniens, disant que l’attentat terroriste de Paris signifiait une attaque de Daech contre la population mondiale. «Il nous faut les combattre en Irak et en Syrie, unis et solidaires», a martelé le chef de l’Etat français pour lequel il est indispensable de faire voler à l’éclat toutes les sources financières et militaires des terroristes de Daech. «La France essaie de mobiliser tous les pays pour lancer un combat militaire sérieux contre Daech», a - t - il ajouté.

«Paris est prêt à donner de l’essor à ses relations avec la RII sur tous les plans. La France attend votre visite à Paris et j’espère qu’elle s’effectuera dans les plus brefs délais», s’est - il adressé au président Rohani.