Le président russe, Vladimir Poutine estime que l’Occident prétexte le programme nucléaire iranien et le programme balistique de la Corée du Nord pour justifier l’installation du bouclier antimissile américain en Europe, et il a menacé l’Occident de représailles.

***

Lors d’une réunion avec les responsables des industries militaires et défensives de la Russie, le président Vladimir Poutine a déclaré: «Les Etats - Unis et leurs alliés continuent à développer leur bouclier antimissile en Europe, sans se soucier de nos inquiétudes dans ce domaine. Par conséquent, ils doivent être sûrs que Moscou prendra des mesures nécessaires en représailles.» Le président Poutine a déclaré que la Russie dispose des armes capables de s’infiltrer à l’intérieur de tout bouclier antimissile, en soulignant que les forces armées russes se focaliseront, à la première étape, sur les moyens leur permettant de vaincre tout bouclier antimissile. Depuis deux ans, les relations entre la Russie et les Etats - Unis se sont dégradées en raison de la crise en Ukraine. Mais c’est la première fois, depuis des mois, que le président Poutine reprend la question de l’installation du bouclier antimissile des Etats - Unis en Europe, et le considère de nouveau comme acte d’hostilité visant à neutraliser la puissance de dissuasion stratégique de la Russie. En décembre 2014, le président Poutine avait qualifié l’installation du bouclier antimissile des Etats - Unis et de l’Otan en Europe comme une menace contre la sécurité nationale de son pays. Il estime que l ' installation de ces systèmes anti - balistiques près des frontières européennes de la Russie n’ont d’autre objectifs que d’affaiblir la puissance de dissuasion stratégique de Moscou. Pour réagir contre cette menace, Moscou est fermement décidé de développer sa puissance balistique, en fabriquant de nouveaux types de missiles intercontinentaux capables de s’infiltrer à l’intérieur du filet que les Etats - Unis veulent développer autour de l’Europe et de l’Amérique du Nord. Le président Poutine a déclaré que depuis trois ans, les industries militaires russes se sont rendues capables de fabriquer de nouveaux systèmes balistiques pour rendre inutile le bouclier antimissile des Etats - Unis et de l’Otan. En même temps, la Russie a installé un nombre indéfini de missiles tactiques Iskander dans l’enclave de Kaliningrad, près du territoire polonais, en représailles à l’installation du bouclier antimissile américain en Pologne.