Yahya Soleyman, l ' expert syrien, trace les objectifs de l ' armée syrienne, dans le rif de Damas: en effet, l ' armée syrienne est sur le point de mettre en oeuvre son plan, dans la banlieue de Damas, lequel consiste à harceler les terroristes.

***

Les opérations d ' envergure, que l ' armée syrienne a lancées contre le rif de Damas, se poursuivent, alors que les forces syriennes continuent à avancer, dans le Nord du pays, à l ' appuie de la forces aérienne russe et de la présence des conseillers militaires iraniens.

La coalition, dont le centcom se trouve, à Bagdad, a mené, jusqu ' ici, des opérations bien efficaces. La moindre opération réussie, en Irak, ne tardera pad à porter ses fruits en Syrie. La reprise de Baïji, par les forces irakiennes, puis l ' attaque contre Daech, à Al - Karila d ' Al - Anbar, ont été le résultat d ' une étroite coopération des renseignements irakien, iranien, russe et syrien.

Les combats, sur les frontières syro - irakiennes, vont être menées par les forces des deux Etats. L ' entrée en scène de la Russie et de l ' Iran a provoqué une véritable débandade, dans les rangs de Daech, de sorte que des centaines d ' entre eux ont choisi de fuire la Syrie, pour la Tuquie, la Jordanie, puis, l ' Europe.

Si l ' armée syrienne a rallumé le feu du conflit, dans le rif de Damas, la raison en est bien clair: les terroristes avaient l ' intention de harceler les forces syriennes, depuis le rif de Damas, façon de contrer l ' avancée de l ' armée syrienne et le Hezbollah, dans le Nord de la Syrie.

Dans les prochaines semaines, les combats au sol seront plus intenses, puisque la tactique des terroristes consiste à envoyer un grand nombre d ' effectifs, pour empêcher les forces syriennes d ' avancer. L ' armée syrienne avance, sur quatre ou cinq axes, dans le Nord du pays. Ce qui pousseraient ceux des terroristes, engagés dans le rif de Damas, d ' aller en renfort, pour appuyer les terroristes du Nord. Le fait d ' avoir à se déplacer d ' un front à l ' autre, fait disperser les terroristes et les affaiblit.

Les tactiques de guerre, employées par l ' armée syrienne, et la coopération des conseillers militaires iraniens et russes, qui coopèrent, ensemble, depuis le centcom de Bagdad, a, durablement, compromis les opérations des centcom US / turc / saoudien / israélien, en Jordanie, et ailleurs. Et il ne reste plus aucun temps, pour que les milices takfiries et qaïdistes soient restructurées.

De très nettes victoires attendent l ' armée syrienne, dans les semaines à venir. Les opérations de l ' armée syrienne, dans le Nord, vont finir par provoquer l ' effondrement des milices terroristes, dans le Sud. Le squelette, qui unit les milices terroristes, s ' est, totalement, brisé. Cet état de débandade a créé de fortes divergences, dans les rangs des chefs terroristes. Les Takfiris fuient, par centaines, les frontières syriennes. Certains d ' entre eux ont même choisi de se rendre a l ' armée syrienne, et c ' est ce qui se produit, en ce moment, à Deraa ".