Jan Eliasson, le secrétaire général adjoint des Nations Unies, a espéré que les négociations de paix, au Yémen, s’achèveront, d’ici la fin du mois d’octobre.

***

Lors d’une conférence de presse, à Genève,Jan Eliasson, a demandé au Mouvement populaire Ansarallah et à Mansour Hadi, le Président démissionnaire et en fuite yéménite, de participer, sans aucun préalable, aux négociations de paix.

«Les Nations Unies tiendront des négociations, pour mettre fin au siège, imposé par l’Arabie au Yémen, et rouvriront les ports de ce pays aux aides humanitaires. Par ailleurs, l’inspection par les Nations Unies des navires marchands, à destination du Yémen, se poursuit», a indiquéJan Eliasson.

Dans le but de ramener Abd Rabbo Mansour Hadi, le Président démissionnaire et en fuite yéménite, l’Arabie a lancé une offensive militaire, au mois de mars, contre le Yémen.

Par des armes achetées aux Etats - Unis, à la France et à la Grande - Bretagne, l’Arabie tue les femmes et les enfants yéménites.

Selon les rapports parvenus aux Nations Unies, depuis le 26 mars, jusqu’à août, plus de 400 enfants ont été tués, au Yémen. Selon les chiffres fournis par le Bureau des Nations Unies, pour la coordination des affaires humanitaires,(OCHA), plus de 5.000 personnes ont été tuées, tandis que plus de 25.000 étaient blessées.