La motion condamnant l’islamophobie déposée par le parti politique Québec solidaire(QS) a été adoptée, jeudi, à unanimité par les 125 députés de l’Assemblée nationale. Le texte vise à « condamner l’islamophobie, les appels à la haine et à la violence envers les Québécois de confession musulmane».

***

La députée de Québec solidaire, Françoise David, à l’initiative de la motion a insisté pour inclure le terme « islamophobe» dans le texte malgré les réticences du Parti libéral, du Parti québécois et la Coalition avenir Québec.

« Les incidents qui se multiplient depuis quelques semaines sont des incidents qui touchent particulièrement les musulmans du Québec», a indiqué la porte - parole du parti de gauche. « Ce dont on s’est rendu compte, c’est qu’un certain nombre de gens mêlent tout: djihad, niqab, islam, radicalisation» ajoute Françoise David

Le texte appelle les élus à s’inquiéter de la prolifération de propos « à caractère islamophobe et raciste» sur les réseaux sociaux ces dernières semaines. Il exige également de l’Assemblée nationale qu’elle affirme que « les Québécois de confession musulmane sont des citoyens à part entière et que cette Assemblée condamne sans réserve les appels à la haine et à la violence contre tous les citoyens du Québec».

Ce vote survient quelques jours après l’agression d’une musulmane enceinte par deux adolescents qui voulaient lui arracher son hijab dans l’arrondissement d’Anjou à Montréal.