Cisjordanie – Ce qui était à craindre est désormais réalité. Depuis les confrontations belliqueuses lors des célébrations du nouvel an juif, les violences entres soldats israéliens et civils palestiniens ont été maintenues et des émeutes et protestations ont été observées ci et là.C’est à l’approche des festivités musulmanes de ce jeudi que nous apprenons la mort de deux jeunes gens. D’abord, le jeune Diyaa Talahmeh qui s’est éteint cette nuit dans l’ouest d’Hébron, assassiné par les balles des soldats israéliens. Ensuite, la jeune Adeel al - Hashlamoun, lâchement fusillée en pleine ville d’Hébron. Sous des justifications fumeuses de « légitime défense», cette jeune fille est morte sur le chemin de l’école. Après avoir été touchée par dix balles durant l’assaut israélien, elle fut entre la vie et la mort. Selon des témoins sur la scène, les soldats ont empêché l’intervention des secours durant trente minutes, laissant Adeel se vider de son sang. Il faudra certainement s’attendre à une intensification des actes injustes et meurtres de sang froid durant les prochains jours. Que ces deux martyrs trouvent la paix céleste après le désordre terrestre qu’ont vécu leurs âmes.Par Nora