Les esprits chagrins les balaient d’un revers de main, n’y voyant qu’un vulgaire effet de mode du plus mauvais effet, les conversions à l’islam de célébrités bousculent, dérangent, irritent au plus haut point la bien - pensance occidentale, et notamment tous ceux qui, d’un continent à l’autre, s’évertuent à faire de la religion musulmane un hideux repoussoir.

Echappant à sa diabolisation de manière spectaculaire, quoi de plus normal pour des stars, les noms de personnalités du petit ou du grand écran, de la scène nationale ou internationale, qui ont embrassé l’islam envers et contre tout s’égrènent régulièrement dans la presse.

De Diam’s à Ribery en passant le rappeur belge James Deano, mais aussi Jean - Luc Delarue, et en l ' occurrence Janet Jackson, ces nombreux élans spirituels sont souvent sujets à caution, raillés ou pire encore cloués au pilori pour mieux circonscrire leur éventuelle influence sur des centaines, des milliers, voire des millions de fans. Une vision cauchemardesque qui, en plus de contrarier leurs plans sur la comète, fait frémir les artisans de l’islamophobie.

Depuis quelques jours, l’islamité de la petite sœur de l’inégalable et inégalé roi de la pop ne se cache plus, et c’est voilée que Janet Jackson est apparue à la une duNational Enquirer. Une série de photos choc qui fait couler beaucoup d’encre Outre - Atlantique, et dont on se demande si elle libérera la même parole française décomplexée qui, du haut de sa suffisance et de ses certitudes, s ' est autorisée à mépriser et fustiger le choix de vie de Diam’s.

"Le mode de vie de Janet est aux antipodes de ce qu ' elle a toujours connu. Rien à voir avec la culture de la célébrité, qui représente Janet comme une femme puissante et idéalisée", a confié un proche de la reine du Rnb et de la pop, future épouse du milliardaire qatari Wissam al Mana.

Etrange effet de mode que celui de répondre à une inclination du cœur qui met d’office à l’index, marginalise, et coûte même une carrière! Mais créditer ces conversions - là de profondeur et de sincérité équivaudrait à reconnaître à l’islam certaines vertus et à lui faire gagner ses galons de respectabilité, autant dire que cela relève de l’impensable et de l’inaudible sur la place publique!

"On a dit de moi que j ' ai renié celle que j ' étais. L ' âme humaine est plus complexe et plus profonde que cela. Je dirais plutôt que je me suis cherchée, que je me suis découverte, que j ' ai appris à m ' aimer et qu ' aujourd ' hui je suis en paix", rétorquait à ses détracteurs celle qui a définitivement troqué sa tenue de rappeuse contre un long voile, Mélanie Georgiades. Reste à savoir si les faiseurs d’opinion américains condamneront Janet Jackson au même bûcher médiatique incandescent.

Avec Oumma