Par Kharroubi Habib
Dans la nuit de jeudi à vendredi, l ' indicible, en matière d ' horreur et de barbarie, a été commis, dans une localité palestinienne, proche de Naplouse. Des colons juifs ont procédé à l ' incendie d ' une maison, dans lequel un bébé de 18 mois a péri, brûlé vif, dans son sommeil, tandis que ses parents et son frère l ' ont été, grièvement, et sont hospitalisés, dans un état grave.
***
Cet effroyable acte criminel a causé un choc, au sein de la population palestinienne, dont il faut attendre, qu ' il va être le déclencheur d ' un embrasement de sa colère, que ne pourra contenir le dispositif sécuritaire et répressif, déployé à travers toute la Cisjordanie, voulu dissuasif, par l ' Etat sioniste. A l ' heure, où nous rédigeons, on ne sait quelle tournure a pris la cérémonie d ' enterrement du petit et innocent martyr, et n ' avons aucune connaissance de ce qui se passe, en Cisjordanie, dont la population a été appelée à manifester son indignation. La certitude est, toutefois, que les Palestiniens ne se contenteront pas de la seule expression de leur indignation, et vont démontrer qu ' ils ne sont pas tétanisés par la violence, à leur égard, exercée par les religieux juifs extrémistes, les colons et l ' appareil répressif de l ' Etat sioniste, qui protège les uns et les autres. Face à cette réaction des Palestiniens, il faut s ' attendre que leurs répliques vaudront à leurs auteurs l ' accusation d ' être des terroristes, voués à la destruction de l ' Etat sioniste et à semer la terreur, parmi sa société, qui désapprouverait les actes de violence et les crimes commis contre les Palestinien, par sa minorité extrémiste. Ce qu ' endurent, pourtant, les Palestiniens, et qui est barbare et inhumain, dans toutes ses manifestations, est aussi bien le fait de cet Etat, de ses appareils répressifs, que des extrémistes religieux ou colons, sans que la majorité de la population israélienne ne le réprouve, clairement et franchement. Au Président palestinien, Mahmoud Abbas, qui a pointé la responsabilité de l ' Etat sioniste derrière les agissements criminels et terroristes des colons juifs, il va être fait le reproche d ' avoir fait un amalgame, qui, en stigmatisant les autorités israéliennes, va relancer la confrontation violente entre Palestiniens et Israéliens. Mais comment exonérer de sa responsabilité l ' Etat sioniste, qui, par ses actes et décisions, encourage ses colons, en territoire palestinien occupé, à commettre des actions, y compris, des meurtres, pour terroriser sa population, et la forcer à leur abandonner des pans de plus en plus larges de ses terres. Etat et colons israéliens visent au même but, qui est de pousser à l ' occupation du plus grand espace du territoire palestinien, par une pression terrorisante, sur ses habitants, et la spoliation arbitraire, bien qu ' enrobée d ' une prétendue légalité juridique. Le «prix à payer», par les Palestiniens, en refusant de plier et de céder devant la violence qu ' ils subissent, est, déjà, lourd, et s ' alourdira, dramatiquement. Mais ils n ' iront, certainement, pas à la reddition que l ' on veut leur faire admettre, au motif que l ' Etat sioniste a placé la communauté internationale devant un fait accompli, qui ne leur laisse que l ' alternative d ' en négocier les conditions. L ' embrasement que va connaître la Cisjordanie se chargera de le prouver.