Khaled Mechaal, président du bureau politique du mouvement du Hamas, est arrivé dans la capitale saoudienne Riyad, mercredi dernier, le 15 juillet 2015. Cette visite officielle de deux jours est la première depuis trois ans, depuis juin 2012.

C’est la première visite également depuis que le nouveau monarque Salman Ben Abdou Al - Aziz est sur le trône d’Arabie Saoudite.

Aucune surprise

L’analyste politique Adnan Abou Amer ne croit pas que la visite de Mechaal en Arabie Saoudite soit une surprise; c’est une visite planifiée d’avance.

En parlant au correspondant de notre Centre Palestinien d’Information(CPI), il souligne que le mouvement du Hamas a reçu des signes positifs de l’Arabie Saoudite depuis l’arrivée du nouveau monarque au pouvoir.

Et pour ce qui est des dossiers discutés durant la visite, l’analyste remarque que la visite n’a pas d’agendas déclarés; très certainement, d’autres dossiers que celui de la cause palestinienne ont été discutés.

A noter que le mouvement du Hamas avait à maintes reprises confirmé sa volonté d’améliorer ses relations avec le royaume et de faire fondre la glace qui enveloppe ces relations depuis la fin de l’époque du roi Abdallah. Le mouvement se rend bien compte de l’importance de Riyad et de son rôle dans ce qui se passe dans la région du Moyen - Orient.

Un mouvement international

Pour sa part, l’analyste politique Alaa Ar - Rimawi indique qu’un mouvement international se met en route pour s’approcher du Hamas. Tout le monde prend conscience que le Hamas est désormais une équation difficile à ne pas prendre en compte en ce qui concerne le dossier palestinien.

Les Européens ont déjà commencé à parler du Hamas et de la nécessité de dialoguer avec ce mouvement qui est une partie importante de la scène palestinienne. Les délégués européens en visite dans la bande de Gaza se multiplient; cela confirme ce fait, note Ar - Rimawi.

Ce n’est un secret pour personne que la Grande - Bretagne a proposé au mouvement du Hamas de venir sur son territoire pour entamer des discussions. Cela confirme l’importance du Hamas aussi bien parmi les forces palestiniennes que parmi les forces nationalistes arabes.

Les dossiers de la visite

Et pour ce qui est des dossiers discutés pendant la visite, l’analyste Ar - Rimawi souligne qu’il s’agit surtout du dossier de la bande de Gaza: le blocus et la restauration. Il s’agit aussi du dossier de la réconciliation entre les forces palestiniennes. Il s’agit également du réchauffement des relations entre le mouvement du Hamas et l’Arabie Saoudite pour lesquelles les deux parties doivent travailler dans l’avenir proche.

Des observateurs soulignent que cette visite sera le premier pas vers l’amélioration des relations entre les deux parties. Le réchauffement de ces relations est causé par le changement de la politique extérieure saoudienne. C’est l’un des dossiers importants de la visite.

Un leader du Hamas indique que redonner de nouveau à l’Arabie Saoudite son rôle sur la scène palestinienne est un autre dossier de discussions.

Finalement, Mechaal met au courant les Saoudiens de ce dossier secret visant à une accalmie de longue durée entre le Hamas et les occupants sionistes.