Amin Hotheit revient sur le projet du " démembrement des pays du Moyen Orient " qui est selon lui " une manoeuvre médiatique " à " ne pas toutefois prendre à la légère "! Dans un article publié dans les colonnes du journal Al Bana, Hoteit écrit: " on ne peut évidemment pas renier les signaux qui plaident tous en faveur d ' une marche générale vers l ' implosion des Etats du Moyen Orient.
***
Les partisans de cette option y voient même la seule solution aux cinq ans de guerre sans merci dans la région, guerres dont les premières étincelles ont éclaté il y a plus de dix ans. Or il est désormais évidement que le démembrent ne peut se faire aussi facilement. le succès du projet américain de balkaniser le Moyen Orient est sujet aux plus grandes des incertitudes. En réalité ce qui a été ressenti comme le méga coup d ' état stratégique des Etats Unis au début, n ' est plus qu ' un projet anémique.
[caption id = " attachment _ 29625 " align = " alignnone " width = " 481 "]Amin Hoteit[/ caption]
Mais Washington s ' y accroche!! Au lieu de coopérer avec le gouvernelment de Bagdad, les Etats Unis cherchent ainsi à interagir avec les " dirigeants de trois régions éthniques irakiennes ". le soutien aérien de la coalition us aux kurdes syriens dans le nord est de la Syrie, soutien qui s ' est soldé par le recule de Daech et l ' avancée des kudes vers Kobani, Tal Abyaz, Hassaka et la banlieue nord de Raqqa s ' inscrit dans ce sens. n ' oublions pas non plus les tentatives israéliennes de ces derniers jours visant à créer une ceinture sécuritaire dans le sud de la Syrie et du Liban, une ceinture qui incluerait les druzes. tous ces événements pourrait faire croire à une chose: l ' implosion des pays du Moyen Orient est désormais une réalité et que l ' unique chose à faire, c ' est de renforcer la position des groupes ethniques concernés ". un premier après celui de la mise en cause de la souveraineté des Etats indépendants, est celui du sort des chrétiens d ' Orient. un démembrement de l ' Irak par exemple en trois région kurde, sunnite et chiite exclut de facto les chrétiens d ' Irak. idem pouer la Syrie où les kurdes, les sunnites et les alaouites auront droit de cité mais pas les chrétiens. Les chrétiens de Liban ne sont pas non plus à l ' abri. bien qu ' intègre, un Liban post projet de démembrement perdra son âme et sera transformé un Etat aparemment uni mais bien divisé dans les faits. donc le démembrement est - ce une solution? non. un Moyen Orient bien divisé signifierait davantage de guerre, l ' implosion des armées nationales, l ' épuisement des forces vives des Etats, et des guerres illimitées. de ce chaos seul Israël sortira gagnant. sur cette base l ' axe de la Résistance s ' y oppose. comment? la Résistance a pour politique de principe la protection des Etats centraux surtout en Syrie et en Irak, le refus de toute révision de la démarcation des frontières des pays. l ' axe de la Résistance qui inclut la Syrie, l ' Iran, l ' Irak le Hezbollah cherche à mettre sur place un système sécuritaire régional pour contrer le projet de démembrement. la réaction des druzes syriens et israéliens devra s ' étandre à titre de réaction contre le projet de démembrement. la lutte contre les terroristes takfiris devra se poursuivre comme elle se fait aujourd ' hui à Qalamoun et à Daraa. le démembrement n ' est pas une réalité. c ' est un projet médiatique qui se veut imposer comme réalité.