En plein Ramadan, tôt ce mercredi 24 juin 2015, les avions militaires israéliens ont mené trois raids sur différents lieux dans la bande de Gaza.Les raids ont eu lieu dans la ville de Beit Hanoun au nord de la bande de Gaza. L’armée israélienne a expliqué que ces raids sont une réponse au lancement d’un tir de roquette mardi soir en direction d’une zone inhabitée. Aucun blessé n’a été signalé.Ce mercredi, Israël a finalement annulé l’autorisation délivrée à près de 500 Gazaouis pour se rendre en fin de semaine à Jérusalem pour Ramadan. D’autres mesures consenties pour ce mois de Ramadan ont été annulées en raison du tir de la roquette de mardi soir. En ce mois béni, pour prier à Al Aqsa, à cause des interdictions de l’Etat sioniste, beaucoup de jeunes gazaouis prennent le risque de passer au delà du mur de séparationen l’escaladant. Onze mois après la fin de la dernière offensive militaire israélienne en été 2014, rien ne semble changer pour les Gazaouis. Les conditions de vie sont toujours aussi précaires : pauvreté, chômage, contrôles et arrestations abusives, violation des droits de l’Homme, maintien d’un blocus inhumain.