La Syrie entre dans la 5ème année de guerre au moment où le soutien massif apporté par l ' Occident aux opposants n ' aide nullement à donner une perspective claire de l ' avenir de ce pays.
***
Selon l ' Economist, la guerre syrienne entre en sa 5ème année et les aides massives en armements apportées aux rebelles ne laissent aucun espoir sur la fin de cette guerre dans les mois ou même dans les années à venir. Plus de 200 000 personnes ont perdu la vie, 12 millions ont été réduites à l ' errance et plus d ' un million ont été blessées.
L ' ONU affiche un silence de mort face aux aides en armements et à la formation militaire des rebelles. Les démarches erronées des Etats - Unis et de certains pays arabes ont engendré Daech et favorisé sa montée en puissance, à tel point qu ' il est devenu incontrôlable.
Ces 5 dernières années, près de 4 millions de Syriens ont émigré à l ' étranger. La Syrie a le taux le plus élevé de migrants clandestins qui voyagent dans des rafiots sur les mers tumultueuses. 250 000 Syriens sont réfugiés en Irak, mais là aussi, ils ne sont à l ' abri des menaces de Daech.
Tous chiffres sont plus qu ' éloquents pour comprendre les dimensions terrifiantes de la crise prévalant en Syrie, ce pays en proie à la pire crise humaine et humanitaire au XXIe siècle. D ' après l ' ONU, plus de 12 millions de Syriens à savoir la moitié de la population, ont besoin d ' aides humanitaires.
L ' économie syrienne connaît une grande crise et 4 citoyens sur 5 se trouvent dans la misère. D ' après l ' OMS, 50% des hôpitaux syriens ont été endommagés et 37% totalement détruits. La plupart des médecins ont quitté le pays et en l ' absence des plans de santé, la polyomélite y a refait surface.
La moyenne d ' espoir de vie est de 55 ans, alors qu ' avant la guerre, ce chiffre était de 75. D ' après Ban Ki - moon, secrétaire général de l ' ONU, le développement humain en Syrie a régressé de 4 décennies.
Plus de 40 000 écoles ont été endommagées ou désaffectées à des usages militaires, privant 3 millions d ' enfants syriens de poursuivre leurs études. Selon le ministère syrien de l ' Energie, les productions en électricité ont diminué de 56%, et ainsi les nuits syriennes sont devenus sombres.
Le ministère syrien du patrimoine culturel fait état des dégâts irréparables. Les monuments historiques et même les villes comme Palmyre qui sont tombées aux mains de Daech, ont été détruits ou sont sur le point d ' être détruits.