Les réserves en devises étrangères de l ' Arabie saoudite ont chuté de 49 milliards de dollars, durant les quatre premiers mois de l ' année, en raison de l ' effondrement des cours du pétrole, a indiqué, lundi, le cabinet saoudien de consultants Jadwa Research.
Les réserves, accumulées au cours de la décennie écoulée, grâce au prix élevé du baril de brut, sont passées de 732 milliards de dollars, à la fin 2014, à 683 milliards, à la fin avril 2015, précise un rapport de Jadwa. La chute, en mars et avril, a totalisé 31 milliards. Les cours de l ' or noir se sont effondrés, l ' année dernière, passant de 115 dollars, le baril, en juin 2014, à 46 dollars, le baril, en janvier 2015, avant de remonter autour de 65 dollars, le baril. L ' argent du pétrole représente plus de 90% des revenus publics de l ' Arabie saoudite, premier exportateur mondial de brut, qui pompe, actuellement, plus de 10 millions de barils, par jour. Jadwa prédit un déficit budgétaire de 107 milliards de dollars, en 2015, comparé aux projections gouvernementales de 39 milliards, en raison d ' une baisse de 39% des revenus du pétrole,(172 milliards contre 285 milliards, en 2014), alors que les dépenses restent élevées. Le rapport n ' a pas tenu compte des coûts liés à l ' intervention militaire actuelle de l ' Arabie saoudite, au Yémen. Dans un rapport, le mois dernier, le Fonds monétaire international avait estimé à plus de 100 dollars, le baril, le seuil nécessaire, pour équilibrer le budget saoudien.