Qu ' adviendra - t - il au dossier de colonisation à la Haye?
Le ministre palestinien des Affaires étrangères, Riyad Al - Maliki, a annoncé que l ' Autorité autonome palestinienne avait exhorté la Cour pénale internationale, CPI, à fixer une date pour lui soumettre des documents concernant la colonisation israélienne dans les territoires palestiniens et des crimes commis par Israël en Cisjordanie pendant les 50 jours de guerre de l’été dernier dans la bande de Gaza.
Le nouveau cabinet israélien, en approuvant pendant la première semaine de son entrée en fonction, deux projets de colonisation à Qods occupée, a suscité la protestation des Palestiniens et de la communauté internationale. L ' Union européenne et l ' ONU, en dénonçant la poursuite de la colonisation, ont appelé les autorités de Tel - Aviv à cesser la colonisation des territoires palestiniens et l ' expulsion de la population palestinienne. Et pourtant, le Premier ministre du régime sioniste, Benjamin Netanyahou, a déclaré que son gouvernement poursuivra la colonisation dans les quartiers de Qods orientale en dépit de l ' opposition de la communauté mondiale. Selon le quotidien sioniste, " Haaretz ", Netanyahou, dans son discours de lundi à la Knesset, a rappelé avoir ordonné, à la fin des années 1990, la construction de la colonie de Harhouma à Jabal Abou Ghanim où habitent à présent des milliers de colons. Le ministre des Affaires étrangères de l ' Autorité autonome palestinienne, en visite à Rome, a affirmé, dimanche 17 mai, que la requête des Palestiniens avait été soumise à la Cour pénale internationale afin que cette Cour fixe une date pour présenter les documents prouvant les activités illégales d’Israël dont la colonisation et les crimes de guerre. Il se peut que le tribunal tienne réunion, mi - juin, pour se pencher sur cette question, après l ' aval de la CPI. Aux dires du ministre palestinien des Affaires étrangères, une fois la date fixée, une délégation palestinienne se rendrait à La Haye et le comité technique palestinien présentera ces deux dossiers à la Cour de La Haye, après l ' approbation du haut comité de la Palestine. La Palestine a adhéré officiellement à la CPI, début avril, ce qui lui permettrait d ' engager des procès et de poursuivre en justice les autorités israéliennes pour crimes de guerre. Les autorités palestiniennes sont d ' avis que l ' adhésion de la Palestine à la CPI leur a fourni de grandes possibilités pour faire face aux crimes et aux multiples cas de violation des droits de l ' homme par le régime sioniste dans les territoires occupés. Une fois à La Haye, la Palestine a demandé l ' ouverture des enquêtes sur les crimes contre l ' humanité commis par le régime sioniste contre la nation palestinienne dans la bande de Gaza au cours de la guerre de 50 jours, mais aussi sur la colonisation sauvage des territoires occupés par ce régime. L ' adhésion de la Palestine à la CPI est considérée comme la nouvelle initiative diplomatique et judiciaire des dirigeants palestiniens en 2014.