Le gouvernement canadien a annoncé implicitement qu’il utilisera les lois sur les crimes fondés sur la haine(crime de haine) contre les groupes qui sont pour le boycott d’Israël.
Le gouvernement canadien a l’intention d’inclure le boycott du régime sioniste comme un crime de haine, selon le Canadien Broadcasting Corporation(CBC). Une telle décision viserait des organisations telles que l’Eglise Unie du Canada, les quakers canadiens, les groupes de protestation sur le campus et les syndicats. Des questions juridiques en vertu de la Charte des droits et libertés du Canada seront aussi soulevées. Le premier ministre canadien Stephen Harper est incontestablement l’un des plus pro - israéliens par rapport à tous les gouvernements dans le monde. Il a défendu à maintes reprises le régime sioniste et son Premier ministre Benyamin Netanyahu. Le ministre canadien des Affaires étrangères récemment retraité, John Baird, a signé en janvier un accord avec Israël pour combattre du mouvement Boycott d’Israël.