La trêve de cinq jours, déclarée par l ' Arabie, est appliqué depuis mardi mais les chasseurs saoudiens s ' acharnent toujours contre le Yémen!
Pourtant, le général Ahmed Assiri, porte - parole de la coalition militaire menée par l ' Arabie Saoudite avait promis, lors d ' un point de presse, le respect de Riyad envers la trêve. La semaine dernière, le ministre saoudien des Affaires étrangères, Adel al - Jubair a indiqué, lors d ' une conférence de presse conjointe avec son homologue américain, John Kerry, qu ' un cessez - le - feu de cinq jours sera établi au Yémen. Un cessez - le - feu avait été déjà annoncé, par l ' Arabie, elle - même, au terme du 27ème jour de l ' opération de la " Tempête décisive ", sans qu ' elle le respecte, aucunement, reprenant les frappes aériennes contre diverses régions du Yémen, les appelant perfidement l ' opération du " Retour de l ' espoir "!! Mais l ' espoir en qui et à quoi?! Les chasseurs saoudiens ne cessent de viser les zones d ' habitation et les infrastructures du Yémen, causant d ' innombrables morts, blessés et destructions. Selon les médias yéménites, au moins 40 yéménites ont été tués et plus de 50 autres blessés dans la seule journée de mardi 12 mai, dans les frappes saoudiennes contre Abas à Hajjah dans le nord - ouest du Yémen. Dans cette attaque, la prison de la ville ainsi que des immeubles et maisons d ' habitation ont été détruites. Rien de surprenant de la part des Saoudiens qui ne perdent même pas un seul instant pour parvenir à leurs objectifs et opérations inhumaines. N ' ont - ils pas bombardé, à peine 24 heures auparavant, aux derniers instants de l ' annonce officielle de la trêve, la province d ' Omran dans le nord du Yémen, visant les infrastructures, les administrations et les bâtiments gouvernementaux? Rien n ' a évolué après la trêve. La chaîne de télévision Al - Alam a annoncé, citant des sources yéménites, que les avions de combat saoudiens ont bombardé Saada et Hajjah. De même, la chaîne Al - Mayadeen du Liban a rapporté qu ' en dépit du black out sur le vol des avions dans le ciel de Sanaa, quatre bombardements ont eu lieu dans les provinces frontalières tandis que l ' artillerie continuent à attaquer ces régions. Les sources yéménites annoncent à plus de 3000 le bilan des victimes des raids contre le Yémen. Selon le Haut - Commissariat du Conseil des droits de l ' Homme de l ' ONU au moins 182 civils ont été tués, dans l ' intervalle du 4 au 10 mai. Les attaques saoudiennes n ' ont pas causé seulement le massacre des civils et la destruction des infrastructures, elles ont aussi nuit au patrimoine culturel du Yémen ce qu ' a dénoncé mardi la directrice générale de l ' Unesco, Irina Gueorguieva Bokova.