Abdelbari Atwan, le journaliste et écrivain du monde arabe de renom, s’est attardé sur les tentatives des Etats - Unis et de l’Occident visant à signer de nouveaux contrats d’armements avec les émirats du golfe Persique, sous prétexte du danger iranien.

Selon l’agence de presse Tasnim, Abdelbari Atwan, le célèbre journaliste et écrivain du monde arabe, a évoqué les tentatives et les plans de l’administration américaines visant à faire peur aux émirats du golfe Persique. «L’administration américaine ne lésine sur aucun moyen, pour faire peur aux émirats du golfe Persique et à leurs nations, et cela, afin de pouvoir les pousser à consacrer des trillions de dollars à l’achat des armements américains. Elle exploite l’Iran, comme un atout, pour son plan néfaste. En réalité, l’iranophobie constitue la colonne vertébrale de ce projet. Les pays arabes du littoral du golfe Persique ont, en effet, de quoi se faire du mouron! Soit, les Etats - Unis ont recours à une option militaire contre l’Iran, soit ils tombent d’accord avec Téhéran, sur une solution politique. Si la Maison Blanche et Téhéran ne parviennent pas à un accord politique, pour régler la question nucléaire, les émirats du golfe Persique pourront justifier, d’une manière ou d’une autre, les milliards de dollars qu’ils ont dépensés, pour acheter des armements et des équipements militaires; mais qu’est - ce qu’ils feront, au cas où l’Iran et l’Occident parviendraient à signer un accord nucléaire global permettant une supervision internationale du programme nucléaire iranien. Dans ce cas - là, comment les pays arabes pourront - ils justifier cette perte de richesses? Les armes que les pays arabes ont achetées aux Etats - Unis, seront - elles utilisées contre Israël ou dans l’objectif d’émanciper les valeurs sacrées? Bien sûr que non! Les Etats - Unis et leurs alliés européens ne livrent jamais aucune arme et aucun équipement militaire à un pays risquant de tirer même un seul missile vers Tel - Aviv, peu importe, si ces armes se déchargent vers Téhéran, Damas, voire, Bagdad. On dit que le Pésident des Etats - Unis, Barack Obama, entend rassurer ses alliés arabes, lors de la prochaine réunion de Camp David, et leur parler du déploiement d’un bouclier anti - missile, pour les protéger de la menace iranienne. Cela signifie l’achat de plus d’armements et la multiplication des manœuvres et des exercices militaires! Mais pourquoi l’installation d’un bouclier anti - missile, dans la zone du golfe Persique? Il ne faut pas oublier que les Etats - Unis entendent déployer un système de défense balistique, en Europe de l’Est, dans les pays, comme la Pologne et la Roumanie, afin de les protéger d’une éventuelle guerre entre les grandes puissances. Le bouclier anti - missile, déployé dans les pays de l’Europe de l’Est, est capable de les protéger, face aux missiles balistiques, même s’ils sont munis d’une ogive nucléaire, et cela, pour neutraliser le danger des missiles russes. Reste à savoir si l’Iran est plus dangereux que la Russie et s’il dispose des ogives atomiques à monter sur ses missiles. Supposons que les missiles iraniens représentent un danger sérieux, pour les pays du littoral du golfe Persique. Alors, à quoi servent les bases américaines, au Qatar, à Bahreïn, au Koweït, et, aussi, la base militaire de la France, à Abu Dhabi, et les bases britanniques, qui vont être réimplantées, à Manama?

A quoi servent toutes ces bases militaires, si elles ne sont pas capables de protéger leurs hôtes? Supposons que le bouclier anti - missile s’annonce indispensable, pour assurer la sécurité des émirats arabes, face à l’Iran. Supposons qu’il doit les rassurer et faire disparaître toutes leurs inquiétudes. Alors, pour quelle raison les émirats du golfe Persique ont dépensé des dizaines de milliards de leurs pétrodollars, pour acheter des systèmes " Patriot "? Pourquoi Washington entend - il vendre 150 milliards de dollars d’armements, et pourquoi la France vient de signer un contrat de vente de " Rafale " avec le Qatar? La réponse est très facile à trouver! Les Etats - Unis et la France veulent, tout simplement, piller les richesses des émirats du golfe Persique, dans l’espoir de redonner une nouvelle vie à leurs banques, d’autant plus que les pays arabes ne pourront plus exploiter leurs richesses, en faveur du règlement des crises économiques et sociales du Moyen - Orient. Les Etats - Unis ont installé un bouclier anti - missile, en Pologne et en Roumanie, sans jamais les contraindre à acheter des dizaines de milliards de dollars d’armes et de chasseurs américains. Au contraire, Washington a accordé auxdits pays une aide financière de milliards de dollars, pour avoir accueilli son bouclier anti - missile. L’intéressant est que le même bouclier anti - missile n’est pas arrivé à empêcher la Russie de s’ingérer, en Ukraine, et d’annexer la Crimée. Il est, vraiment, déplorable que les pays arabes du golfe Persique dépensent la majeure partie de leurs pétrodollars, pour les contrats militaires et en armement, au lieu de les consacrer aux prochaines générations, d’autant plus que les cours de brut ont dégringolé, et ils chuteront de plus en plus, après la levée des sanctions, pesant, à présent, sur les exportations pétrolières de l’Iran, et, aussi, après l’augmentation des exportations pétrolières de la Syrie. Les Etats - Unis et l’Occident rivalisent, pour pouvoir mettre la main sur les richesses des pays arabes, et, dans ce sens, ils savent bien manier le levier de l’iranophobie. Le Président des Etats - Unis, Barack Obama, vient de dire que le grand danger auquel fait face le Moyen - Orient n’est pas l’Iran, mais le mécontentement qu’éprouvent les nations de la région. En disant cela, Obama a fait une allusion implicite au taux de chômage élevé, chez les populations, et, aussi, à l’absence de justice concernant la distribution des richesses. Mais il en va autrement, lorsque M. Obama et son ami Hollande parlent devant les dirigeants arabes! Là, c’est l’Iran, qui représente le grand danger! Voici une contradiction manifeste et étrange! Personne ne parle du danger d’Israël, car cela ne constitue pas, en effet, un danger aux yeux de l’Occident. C’est Israël, qui doit maintenir sa suprématie militaire. Aucun pays n’a le droit de s’approprier les F - 35, dont dispose Israël. Nous, les Arabes, nous sommes instrumentalisés par Washington, et il joue avec nous comme il l ' entend. Il nous pille. Il divise nos pays et il nous fait basculer dans les guerres civiles. Il sème la discorde entre les nations arabes, et nous, nous nous laissons prendre au piège de l’Occident, les yeux grand ouverts! Ça, c’est la douleur, à son paroxysme!

Par: Abdelbari Atwan