ETATS - UNIS - Scènes de chaos à Baltimore. Les autorités du Maryland ont annoncé lundi soir, le 27 avril, le déploiement massif de la garde nationale et imposé un couvre - feu nocturne pour ramener le calme dans cette ville du nord - est, théâtre de violences et de pillages qui ont éclaté peu après les obsèques de Freddie Gray." Trop de gens ont passé des générations à bâtir cette ville pour qu ' on la laisse détruire par des voyous ", a affirmé la maire de la ville, Stephanie Rawlings - Blake, lors d ' une conférence de presse. Les violences, circonscrites dans un quartier du nord - ouest de la ville, ont fait 15 blessés parmi les policiers, dont deux ont dû être hospitalisés, et mené à 27 arrestations. Le calme revenait progressivement dans la nuit de lundi à mardi, quelques incidents sporadiques clôturant une journée de violences. " La grande majorité de la ville est en train de se calmer lentement mais sûrement, à part quelques incendies de voitures et de feux de rue ", a déclaré le chef de la police de Baltimore, Anthony Batts, lors d ' une conférence de presse peu avant minuit(6h heure française).Etat d ' urgence et déploiement de la garde nationale Un couvre-feu va être instauré chaque nuit à compter de mardi à 22h00 locales (04h00 du matin mercredi en France) jusqu'à 05h00 du matin, et ce pendant une semaine, a également annoncé la maire. La garde nationale, qui est une force paramilitaire, va faire l'objet d'un déploiement "massif", a confirmé lors d'une autre conférence de presse la générale de cette force, Linda Singh. Un responsable de la police du Maryland a indiqué en outre que l'Etat avait requis jusqu'à 5500 hommes supplémentaires en renfort. Le gouverneur du Maryland, Larry Hogan, avait déclaré un peu plus tôt l'état d'urgence "pour restaurer l'ordre" dans cette ville de 620.000 habitants située à une soixantaine de km de la capitale fédérale. Les violences ont éclaté juste après les funérailles de Freddie Gray, jeune Noir décédé après son interpellation musclée par la police.