«En Arabie saoudite, les médias sont interdits de critiquer l’offensive saoudienne contre le Yémen», a - t - on appris d’une agence de presse extra - régionale.
Selon l’Associated Press, les médias saoudiens sont interdits de couvrir l’offensive d’Arabie saoudite contre le Yémen d’une manière autre que les principes dictés par les responsables sécuritaires de Riyad. Les militants des droits de l’Homme en Arabie saoudite parlent d’une lourde ambiance sécuritaire régnant sur ce pays au moment où l’aviation saoudienne poursuit ses frappes sur le Yémen. Les médias et la presse écrite en Arabie saoudite se sont focalisés sur les frappes saoudiennes contre le Yémen mais ils ont pour mission de suggérer que cette guerre ferait partie d’un combat contre l’Iran et ses alliés en Syrie, en Irak et au Liban. Dans ce contexte, à Bahreïn, trois personnes ont été interpellées pour avoir critiqué la contribution de Manama dans l’offensive anti - yéménite.