Les policiers sont une nouvelle fois intervenus cet après - midi à l ' UQAM à la demande du rectorat après deux interruptions de cours et d ' examens par un groupe d ' individus masqués. Selon notre journaliste sur place, Jacques Bissonnet, une dizaine de personnes circulaient dans les corridors de l'UQAM et ciblaient les salles où se tiennent des cours. Ils ont notamment réussi à interrompre un cours de linguistique, non sans accrochages avec les agents de sécurité. Certains représentants des médias ont été empêchés de faire leur travail. Lorsque les policiers du SPVM se sont présentés pour remettre de l'ordre, il était déjà trop tard, « le cours avait déjà été levé ». Certains étudiants ont déploré cette situation qui les a privés de leur examen final. Ils devront le reprendre en septembre prochain. Mercredi dernier, les policiers avaient également été appelés à intervenir pour mettre fin à l'occupation du pavillon J.-A.-DeSève de l'UQAM. Cette intervention avait donné lieu à un mouvement de protestation et divisé les enseignants et les étudiants, ramenant le conflit sur le terrain politique. Malgré l'appui du gouvernement Couillard, le recteur de l'UQAM a été sévèrement critiqué pour avoir fait appel à la police. On lui a notamment reproché d'avoir voulu mettre de l'huile sur le feu.