IRIB -Pour aider les groupes terroristes dont Al - Qaïda au Yémen, l’Arabie a eu recours à ses unités spéciales.
Un conseiller militaire, dont le nom n’a pas été révélé, a indiqué dimanche lors d’une interview avec l’Agence France Presse(AFP) que la mission des forces spéciales saoudiennes consistait à donner conseils aux groupes terroristes liés à l’Arabie et à assurer les coordinations.
Ce conseiller militaire saoudien a affirmé que l’armée et les forces spéciales de la marine d ' Arabie sont en train de mener des opérations déterminées à l’avance, et que les forces spéciales saoudiennes à Aden, mettent des armes et équipements de télécommunications à la disposition des éléments et individus terroristes liés à l’Arabie dont les membres d’Al - Qaïda. Cela prouve, entre autres, que l’Arabie a fait entrer ses forces terrestres dans une partie du territoire yéménite alors que l’ambassadeur de l’Arabie aux Etats - Unis, Adel al - Jobaïr avait dit auparavant que l’Arabie n’avait aucune force officielle à Aden. Pourtant, l’intervention militaire saoudienne, déclenchée dans le cadre d’une opération dite «tempête décisive», a été soutenue par les responsables de divers pays occidentaux dont et surtout le président américain, Barack Obama. Les frappes aériennes contre le Yémen ont été décidées après ce que le peuple révolutionnaire yéménite ait mis de côté Mansour Hadi, vassal des Al - e - Saoud qui s’est vu ainsi obligé de s’enfuir de Sanaa, la capitale du Yémen vers la ville portuaire d’Aden où il a poursuivi ses complots contre la révolution du pays. Quoiqu’il en soit, ni l’armée ni les forces du comité populaire lié aux Houthis ne sont restées les bras croisés. Elles se sont dirigées vers cette ville méridionale du Yémen pour la purifier de la présence des terroristes dont Al - Qaïda liés à l’Arabie. Face à ces victoires remarquables d ' Ansrallah dont l ' avancée vers la ville stratégique d’Aden, l’Arabie à opter pour une intervention militaire au Yémen, et cela avec le feu vert des Etats - Unis. Les frappes et attaques saoudiennes n’ont pas su toutefois faire plier le peuple révolutionnaire yéménite, qui résiste, vaillamment, tout au long de ces dix jours d’offensives contre son territoire. Entre temps, l’armée et les forces populaires d’Ansarallah n’ont lésiné sur aucun effort censé confronter ses agressions. La progression de ces forces dans la province d’Aden a en effet conduit l’Arabie à mettre des armes à la disposition des éléments d’Al - Qaïda et de Daech. S’inscrit dans le même cadre, la collaboration du Qatar et des Emirats arabes unis avec l’Arabie des Al - e - Saoud pour faire parvenir, via les lignes aériennes de l’Arabie, armes et équipements militaires aux terroristes d’Al - Qaïda et de Daech à Aden pour que ces derniers mènent leur offensive contre la révolution du peuple yéménite.